Dossiers de la franchise

Location gérance, attention au changement d'enseigne !

Publié par , le

L’article L.144-1 du Code de Commerce définit la location gérance comme étant, le contrat par lequel le propriétaire ou l’exploitant d’un fonds de commerce en concède la location à un gérant qui l’exploite à ses risques et périls.

Fanny Roy Les avantages pour le propriétaire du fonds de commerce sont notamment de pouvoir encaisser des redevances et conserver la propriété de son fonds qu’il ne veut ou ne peut exploiter (raison de santé, interdiction provisoire d’exploiter, etc…) et de tester un éventuel repreneur. 

Les inconvénients, cités classiquement, sont que le propriétaire est solidairement responsable jusqu’à la publication du contrat de location gérance et pendant un délai de six mois à compter de cette publication, des dettes contractées par le locataire à l’occasion de l’exploitation du fonds.

Ledit fonds doit par ailleurs avoir été préalablement exploité pendant deux ans personnellement par le propriétaire au risque de le récupérer dévalorisé lorsque le locataire gérant est défaillant.

Risque moins connu, et qui est de taille, est celui pour le propriétaire du fonds de perdre définitivement son bail commercial !

En effet, un arrêt de la Cour de Cassation du 17 mars 2015 a ainsi mis en évidence l’inconvénient majeur pour le propriétaire d’un fonds de consentir une location gérance en acceptant un changement d’enseigne.

Dans cette affaire, le propriétaire du fonds de commerce avait conclu un contrat de location gérance entraînant une interruption temporaire d’activité de cinq mois, les nouveaux locataires exécutant des travaux et opérant un changement d’enseigne.

Le bailleur, ne voyant probablement pas d’un bon œil la nouvelle enseigne, a assigné le propriétaire du fonds en résiliation de son bail commercial aux motifs que le contrat de location gérance  demeurait nul, constituant un contrat de sous location interdit par le bail.

La Cour de Cassation valide la position de la Cour d’Appel, ayant prononcé la résiliation du bail commercial et ordonné l’expulsion du locataire, aux motifs que l’interruption d’activité et le changement d’enseigne avaient entraîné la disparition de la clientèle et consécutivement du fonds.

Les magistrats retiennent en effet que le propriétaire n’avait pu donner en location-gérance aucun fonds, mais seulement les locaux dont il était locataire, compte tenu de la disparition de la clientèle et qu’en cela il avait commis une infraction grave aux stipulations du bail, justifiant que sa résiliation soit prononcée.

En pratique, il est donc vivement conseillé au propriétaire du fonds de commerce souhaitant consentir une location-gérance,  en cas de changement d’enseigne et/ou fermeture temporaire pour travaux, de recueillir l’accord exprès du bailleur, faute de quoi il risque la perte de son bail commercial.


Cour de cassation, chambre commerciale, n° 09-15433


Fanny ROY
[email protected]
www.piotroyavocats.com

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 3.5/5 basée sur 7 votants