Dossiers de la franchise

Entreprendre en franchise quand on est jeune

Publié par , le

Amel Mansouri et Julien Raynal ont tous deux ouvert une franchise dans le secteur de la garde d’enfants à domicile alors qu’ils étaient très jeunes. Julien Raynal avait 32 ans en 2016 lors de la signature de son contrat avec Babychou Services. Comment ont-ils réussi à convaincre leurs enseignes et les banques ? Comment ont-ils réussi à pérenniser leur entreprise malgré leur jeunesse et le manque d’expérience ? Découvrez leur témoignage.

Choisir la franchise quand on est jeune

Amel Mansouri a commencé en tant que nounou au sein du réseau spécialiste de la garde d’enfants Family Sphere avant d’évoluer à un poste aux ressources humaines. Elle s’est ensuite vue proposer un poste au sein d’une agence franchisée dont elle a finalement pris la direction. Au bout de deux ans, elle a décidé de se lancer à son propre compte et c’était une évidence pour elle de rester au sein du groupe Family Sphere. « J’ai toujours adhéré au mode de fonctionnement de l’enseigne. Quand j’ai souhaité me lancer en franchise, j’ai voulu m’appuyer sur l’image de marque du réseau et je savais que je pouvais me développer plus rapidement en choisissant cette franchise que je connaissais particulièrement bien. » Aujourd’hui, elle compte sur les animateurs du réseau pour continuer à pérenniser son entreprise et profite pleinement de l’entraide entre franchisés.

Julien Raynal n’est pas arrivé par hasard au sein de son réseau. En tant que juriste en droit social, Babychou Services faisait partie de ses clients et de ses partenaires professionnels depuis six ans. « J’accompagnais aussi bien la tête de réseau que les franchisés, notamment sur des problématiques de ressources humaines. A force de côtoyer le franchiseur et les franchisés, l’envie est venue de rejoindre l’enseigne. » Séduit par le savoir-faire du franchiseur, Julien appréciait aussi l’ambiance qui régnait entre les franchisés.

Julien Raynal, franchisé Babychou Services
Julien Raynal, franchisé Babychou Services

Les réseaux de franchise doivent pouvoir accompagner les jeunes entrepreneurs

« L’âge moyen de nos franchisés se situe aux alentours de 45 ans », explique Joris Escot, directeur du réseau Easy Cash, enseigne spécialiste de l’achat-vente d’oocasion. Comme au sein de tous les réseaux, chaque année, Easy Cash accompagne ses franchisés qui doivent partir à la retraite. Dans ce cadre-là, l’enseigne accompagne de jeunes profils. « Certains grandissent au sein de nos magasins, mais nous essayons aussi de séduire et de convaincre de jeunes entrepreneurs pour générer une pyramide des âges équilibrée qui assure la pérennité du réseau. » L’avantage de la jeunesse dans la franchise : une énergie à toute épreuve et une motivation souvent sans faille. « La franchise apporte aux jeunes entrepreneurs un modèle cadré et qui permet d’apprendre plus vite et de mieux se projeter en regardant ce que d’autres jeunes ont déjà réalisé. Etre jeune n’est absolument pas un handicap en franchise », précise Joris Escot.

Le financement des jeunes franchisés, un problème ?

La jeunesse présente tout de même un inconvénient : celui de n’avoir pas eu le temps de mettre d’argent de côté pour se constituer un capital. « Il est vrai que le financement peut poser problème mais c’est à ce moment-là que la franchise doit pouvoir proposer des solutions aux plus jeunes. Chez Easy Cash, nous proposons un parcours qui permet aux jeunes entrepreneurs de prendre une partie du capital et augmenter leur participation au fil des années pour accéder au statut de franchisé après quelques années. »

Pour lancer sa franchise, Julien Raynal a contacté trois banques et les trois l’ont suivi. « J’avais un peu d’apport, et mon âge n’a pas été un frein. Pour autant, il existe d’autres exemples dans le réseau Babychou Services où de jeunes franchisés n’ont pas d’apport et arrivent quand même à développer leur entreprise. L’essentiel, c’est de se projeter en tant qu’entrepreneur, ensuite les prises de décision sont beaucoup plus évidentes et on arrive à soulever des montagnes. Il suffit d’être convaincu pour savoir convaincre. Il faut se faire confiance et avoir confiance dans le modèle choisi », explique le jeune entrepreneur. Amel Mansouri n’a elle aussi pas rencontré de problèmes pour financer sa franchise malgré son jeune âge. « J’avais un capital et je me suis faite accompagner par un expert-comptable. Le plus important il me semble pour les banques c’est de voir qu’il existe un projet sérieux. Dès lors, l’âge n’interfère pas du tout dans la décision. »

L’accompagnement : la clé de la réussite pour les jeunes franchisés

« L’accompagnement permet de sécuriser sa création. Quand on est jeune, la franchise permet d’autant plus de bénéficier d’une expertise », clame Julien Raynal. Chez Easy Cash, l’accompagnement s’adapte au profil du franchisé. « Notre première mission consiste à s’assurer que le candidat fasse le bon choix. Il faut que ce qu’il va vivre au sein de notre réseau soit conforme à ce qu’il imagine. Pour cela, nos futurs franchisés sont placés en immersion durant 15 jours au sein d’un magasin franchisé. Ensuite, nous avons allongé certains parcours pour mieux accompagner les plus jeunes », indique Joris Escot.

Entreprendre lorsqu’on est jeune, c’est aussi vouloir garder une certaine part de liberté. Alors la franchise peut-elle correspondre à cette fougue ? « Il faut être prêt à appliquer le savoir-faire de son franchiseur», tempère Julien Raynal, en ajoutant « en tant que chef d’entreprise, je reste toutefois maître des décisions que je prends. » Même constat du côté d’Amel Mansouri. « Nous sommes des franchisés indépendants. Nous avons chacun nos méthodes de travail mais nous suivons les recommandations du franchiseur qui possède un savoir-faire éprouvé. »

Aujourd’hui, Julien Raynal s’apprête à ouvrir une deuxième franchise avec l’enseigne Babychou Services. La preuve qu’en franchise, comme ailleurs, la valeur n’attend pas le nombre des années !

Propos recueillis sur le salon Franchise Expo Paris lors d’une conférence animée par nos confrères de l’Officiel de la Franchise.

L'observatoire vous recommande :
Franchise Babychou Services
Babychou Services

Garde d'enfants à domicile

Apport 20 000 €

Franchise Family Sphere
Family Sphere

Service à domicile autour de l'enfant

Apport 25 000 €

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 3.5/5 basée sur 12 votants