Dossiers de la franchise

La franchise, une opportunité pour les demandeurs d’emploi

Publié par , le

Vous êtes demandeur d'emploi et vous souhaitez ouvrir une franchise ? Le chômage ne constitue pas un obstacle à la création d’entreprise et les réseaux de franchise sont ouverts à tout profil. Les chômeurs peuvent même bénéficier de diverses aides afin de faciliter la mise en place de leur projet. Témoignage de Sébastien Guermann, franchisé Zen Seniors Services, ex demandeur d’emploi, et zoom sur les aides financières disponibles avec Dominique Schockaert, Responsable Sémaphore et conseiller en création, reprise et transmission d’entreprise à la CCI d'Amiens-Picardie.

« J’ai choisi la franchise pour aller plus vite. » Et dans sa démarche de création d’entreprise, Sébastien Guermann, franchisé du réseau de services à la personne spécialisé dans l’assistance aux personnes fragilisées Zen Seniors Services a pu s’appuyer sur l’expérience de sa compagne qui a créé son entreprise en franchise en 2012, à Valenciennes. Après des études informatiques et plusieurs expériences professionnelles dans le secteur de l’insertion puis du service, le jeune entrepreneur s’est fait licencié en décembre 2012. Il a profité d’une période de chômage de courte durée pour se lancer dans son projet de création d’entreprise. Sa compagne ayant choisi de se lancer dans le secteur du ménage/repassage avec l’enseigne Domicile Clean, Sébastien Guermann ambitionne de compléter cette activité en développant une structure indépendante dédiée à l’accompagnement des personnes fragiles avec l’enseigne Zen Seniors Services. Alors qu’il met toute son énergie à préparer son projet, Sébastien Guermann commence à lister les aides qu’il peut obtenir.

Ces enseignes rentables recrutent
Franchise Senior Compagnie
Senior Compagnie

Senior Compagnie, engagée au service de l'autonomie

Apport 25 000 €

Franchise All4home
All4home

Services à la personne, ménage, repassage et garde d'enfants

Apport 10 000 €

Franchise DISTRI CLUB MEDICAL
DISTRI CLUB MEDICAL

Vente et location de matériel médical B2C, B2B

Apport 50 000 €

Franchise Domicile Clean
Domicile Clean

Aide à domicile, ménage, repassage, garde

Apport 10 000 €

Financer sa franchise

« Mon business plan en main, j’ai contacté différentes banques afin d’obtenir un emprunt.» Le LCL, qui accepte d’accompagner l’entrepreneur, sollicite à son tour Oséo, une entreprise privée avec délégation de service public qui finance les PME françaises pour l'emploi et la croissance. Dans sa course aux financements, le futur franchisé n’hésite pas à approcher des associations locales comme Val Initiatives pour obtenir des prêts d’honneur à taux zéro. Le jeune entrepreneur contacte également le réseau Entreprendre. Cette démarche n’aboutira pas mais, loin de se décourager, Sébastien Guermann frappe à toutes les portes. Au total, il réussit à obtenir 15 000 euros du LCL, la banque partenaire du réseau Zen Seniors Services, 7 000 euros de la part d’Oséo, 6 000 euros de Val Initiatives et 2 000 euros en subvention de la Drac. Parallèlement, Sébastien sollicite l’Inspection du travail pour s’enregistrer en tant qu’entreprise solidaire. En s’engageant à employer du personnel en difficulté ou en contrat d’avenir, le franchisé réussit à obtenir une subvention de 6 500 euros.

Via Pôle Emploi, Sébastien Guermann a pu bénéficier de l’Accre.« Cela m’a permis d’être rémunéré pendant toute la période de création de mon entreprise. J’ai touché 75% de mon ancien salaire brut durant les 15 mois suivant la création de mon entreprise, tout en ayant été indemnisé dès mon licenciement.»

Savoir s’entourer et se faire conseiller

« Il faut savoir bien s’entourer, ne pas hésiter à se faire aider et taper à toutes les portes. Cela représente beaucoup de démarches administratives mais le jeu en vaut la chandelle. C’est un peu un parcours du combattant quand on n’y connaît pas grand-chose mais il ne faut jamais se décourager et toujours croire en son projet pour rester positif dans son discours. De mon côté, j’ai trouvé un bon accompagnement via la Chambre des Métiers. » Aujourd’hui, Sébastien Guermann, qui a ouvert son agence en février dernier, et son épouse emploient 24 salariés. D’ici un an, le jeune couple pense à ouvrir une seconde agence Domicile Clean tout en développant sereinement les deux autres structures.

La franchise pour combattre le chômage des seniors

Pour les plus de 50 ans, pour qui les opportunités d'emploi se raréfient, la franchise peut apparaître comme une bonne alternative au salariat auquel ils n’ont plus forcément accès… Leur expérience peut même constituer un atout majeur. Comme dans le secteur immobilier. Avec plus de 49% de seniors dans ses rangs, le réseau Capifrance s'inscrit ainsi comme une véritable alternative au chômage des seniors. « Les compétences acquises par les seniors au cours de leur carrière professionnelle sont ressenties comme des atouts incontestables. Pour nous, c'est la quasi garantie d'une expérience professionnelle confirmée et pour le client, c'est rassurant d'avoir à faire à quelqu'un de mûr qui connaît son métier », explique Jacques Daboudet, président de Capifrance. « Dès lors qu’ils ont envie de réorienter leur carrière et qu'ils ont un passé ou un cursus qui correspond aux critères qui sont les nôtres (un tempérament commercial, une volonté de développer une activité individuelle), nous avons une vraie réponse à leur apporter avec un accompagnement, une formation et les clés d'un nouveau métier dans lequel ils pourront s'épanouir tout en restant chez eux », ajoute-t-il.

Compléter le financement de sa franchise

Les créateurs et repreneurs demandeurs d’emploi ont, par principe, accès à toutes les aides à la création reprise, ainsi qu’à des aides supplémentaires spécifiques, à l’instar de l’Accre (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d'une Entreprise). « L’Accre permet d’obtenir une exonération partielle des cotisations sociales durant les douze premiers mois d’activité de l’entreprise. Il existe bien sûr des critères à respecter notamment au niveau du contrôle de l’entreprise », explique Dominique Schockaert, Responsable Sémaphore et conseiller en création, reprise et transmission d’entreprise à la CCI d'Amiens-Picardie. La demande de cette aide s’effectue auprès du CFE (Réseau de Centres de Formalités des Entreprises) et doit être faite au plus tard dans les 45 jours qui suivent l’immatriculation de l’entreprise.

Autre dispositif disponible : le Nacre (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d'Entreprise). Il s’agit d’une avance remboursable dont le principe est assez proche de celui des prêts d’honneur. Ce dispositif d’accompagnement, piloté par les Direcctes, est accessible via des organismes de proximité. Il comporte un volet accompagnement, un volet financement et un volet suivi post création ou reprise.

« Les demandeurs d’emploi qui touchent l'ARE (allocation d'Aide au Retour à l'Emploi) ont le choix entre deux dispositifs. Le premier, baptisé ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d'Entreprise), permet d’obtenir le versement d'un capital qui correspond à une partie des allocations chômage restant dues. L'ARCE, qui constitue une aide financière égale à 50% du montant du reliquat des allocations à la date de début de l'activité, est versée en deux fois : le premier versement s’effectue à la date de début d’activité, le deuxième six mois après. En optant pour le second dispositif, les créateurs indemnisés par Pôle Emploi peuvent choisir le maintien de leurs allocations durant une durée maximum de 15 mois dans le cas où leur entreprise n’est pas en mesure de les rémunérer ». Ce dernier point est important et peut influencer le choix de la structure juridique et du régime fiscal développe Dominique Schockaert. « Le choix entre ces deux dispositifs doit s’effectuer au cas par cas en fonction du besoin de financement et la situation personnelle du demandeur », ajoute l’expert.

Tout savoir sur les aides disponibles

Les AidesDans le cadre des outils partagés au sein du réseau des Chambre de Commerce et d’Industrie, la CCI Amiens-Picardie a conçu et gère une base de données baptisée Sémaphore qui est mise à jour dans chaque région par le réseau CCI. Elle est accessible à tous via le site Internet les-aides.fr et répertorie les aides existantes par secteur d'activité, type de projet et nature d’aide.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

152 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)