Dossiers de la franchise

Petit budget et bonne rentabilité : le commerce alimentaire en franchise en forme

Publié par , le | Franchise grande distribution

Incontournables au cœur de nos cités et de nos villages, les commerces alimentaires rencontrent un succès croissant, sans être impactés négativement par la conjoncture due au coronavirus, bien au contraire

3% d’augmentation tous les ans

S’il est un domaine d’activité qui tire profit de la situation sanitaire actuelle, c’est bien celui de l’alimentaire. Figurant parmi la short list des activités essentielles, ils ont continué d’accueillir la clientèle tout au long du confinement, voyant leur chiffre d’affaires réaliser d’importantes progressions. Et ce mouvement pourrait bien s’amplifier dans les années à venir, comme le confirme une étude Xerfi, réalisée avant la crise. En effet, les ventes ont augmenté de 3.4 % d’une année sur l’autre, dans les supérettes de proximité, les clients étant à la recherche de contacts humains et de conseils avisés, autant d’éléments difficiles à trouver en grande surface.

Quels sont les petits commerces de proximité les plus rentables ?

A l’intention des personnes souhaitant investir dans un magasin de proximité, les secteurs profitant le plus de cet engouement sont donc les épiceries de centre ville, les marchés, les supérettes et aussi les vendeurs de fruits et légumes (+5.5 %) et les cavistes (+ 7.8 %), sans oublier les magasins qui atteignent les 10 % de hausse dans le même temps.

rentabilité commerce proximité

En moyenne, Xerfi prévoit une poursuite de cette tendance, de l’ordre de 3% par an, pour les années à venir, de quoi encourager les candidats désirant investir dans un magasin de proximité, d’autant que la formation fournie le franchiseur s’avère très complète et que sauter le pas nécessite un relativement faible apport.

Le bon moment pour créer son entreprise en franchise

C’est donc le moment pour créer son entreprise, et de se poser la question : quel est le coût de l’ouverture d’un magasin alimentaire ? Celui-ci varie en fonction des marques, de la taille du magasin et de sa spécialité. En tout état de cause, il existe de nombreuses franchises à vendre…

Investir : quel budget prévoir pour ouvrir un magasin de proximité ?

A titre d’exemple, pour qui souhaite investir dans un magasin de proximité, l’investissement à prévoir est de 7 500 euros pour entrer chez Carrefour City, mais il s’agit là d’une formule de location-gérance et non de franchise pure. Donnant accès à la centrale d’achat, ce système est également pratiqué chez Casino (et ses marques Spar, Vival, etc…).

rentabilité superette

L’avantage est de pouvoir se former au métier de chef d’entreprise, recueillir une certaine expérience, puis une fois fin prêt, devenir franchisé à part entière, à condition que la rentabilité ait atteint un niveau suffisant.

Autre exemple, chez Cavavin, l’apport personnel demandé se situe entre 30 et 40 000 euros. Et pour ceux qui se demandent quel est le chiffre d’affaires moyen d’un magasin alimentaire de ce type, il est estimé à 300 000 euros par an, pour les meilleurs emplacements. Quant aux profils recherchés, il s’agit « non pas d’experts du vin mais d’épicuriens, de personnes sachant écouter et conseiller le client et qui ont surtout des qualités d’entrepreneurs » selon Olivier Mermuys, Directeur Général du groupe bordelais.

Un modèle plébiscité par les Français, notamment dans le bio

Alors que jusque dans les années 90, c’était les grandes surfaces de périphérie qui recueillaient les suffrages des consommateurs, ce sont depuis quelques années les commerces de proximité qui jouissent d’un véritable retour en grâce.

Parmi ceux-ci on remarque un attrait particulier pour le bio, qui occupe le rôle de levier de croissance pour tout l’alimentaire. Les raisons sont multiples, notamment la prise de conscience des Français de l’importance de préserver notre belle planète.

investir dans un magasin centre ville

Après avoir été la chasse gardée de spécialistes, ce sont désormais de grandes chaînes de distribution qui investissent ce terrain porteur, à l’instar de Carrefour Bio et sa trentaine d’implantations, ou bien de Naturalia, qui annonce également 35 franchises, mais qui atteint les 215 unités en France si on y ajoute les magasins en propre.

De multiples commerces alimentaires pour investir

Selon la FFF, on dénombre plus de 200 réseaux actifs dans l’alimentaire en franchise : boulangeries, supérettes, épiceries, crêperies, chocolateries, kebabs… Vous n’aurez que l’embarras du choix.

A titre d’exemple, la boulangerie est très bien représentée en France, puisque en 2019, leur nombre s’élevait à 29 600 unités, pour un chiffre d’affaires atteignant les 11 milliards d’euros : nos compatriotes sont toujours aussi fidèles à leur baguette quotidienne et à leur sandwich du midi, malgré la concurrence.

C’est d’ailleurs grâce au pain que les boulangers réalisent les meilleures marges, sa part pesant pour 45% du CA total des boulangers, tandis que la pâtisserie représente 18.20%. Le sandwich n’est pas en reste, marquant une hausse de 15% depuis 2015.

Afin de proposer une qualité uniforme et de tirer les prix, les grandes chaînes de franchises investissent de nombreux emplacements, qu’il s’agisse de centre-ville ou de périphéries. Parmi les marques recherchant des candidats, citons les incontournables Brioche Dorée et La Mie Câline, ou bien les trois plus jeunes réseaux Le Pain du Jour, L’Atelier Papilles et Fischer.

En fonction de votre choix, vous devrez débourser entre 60 et 100 000 euros d’apport personnel mais une forte rentabilité est au rendez-vous, puisque celle-ci peut atteindre les 600 000 euros de CA au bout de deux années d’exercice, pour ceux qui souhaitent savoir combien rapporte un magasin d’alimentation de ce genre.

Autre choix, à consonance française également, les caves à vin. Là aussi, la franchise est particulièrement dynamique, avec des réseaux comptant des dizaines de magasins partout dans le pays, avec chacun spécificité :

Inter Caves (large choix de vins, bières et spiritueux), Cavavin (réseau historique âgé de 35 ans), La Vignery (moyennes surfaces de périphérie), BiBoVino (le Bib de qualité) et enfin Nicolas, qu’il n’y a plus vraiment besoin de présenter. Un apport financier de l’ordre de 50 000 euros est nécessaire au départ, pour un chiffre d’affaires pouvant dépasser le million d’euros, en fonction de l’emplacement et à condition d’avoir évalué avec soin au départ le budget pour ouvrir son commerce alimentaire.

Quant aux profils recherchés qui sont souvent des cadres lassés du salariat, laissons la parole à Hugues le Marié, Directeur Général des Domaines qui Montent, concept mêlant vins, produits du terroir et petite restauration sur place :


Entrer dans une franchise donne droit à une formation, un suivi et une assistance, mais aussi à des services de communication d’ampleur nationale, autant d’éléments auxquels les indépendants ne peuvent avoir accès.

Les chiffres sont tirés de l’Etude Xerfi-Precepta (d’après l’INSEE).

L'observatoire vous recommande :
Franchise Proxi
Proxi

Cette enseigne de négoce s’adresse à des futurs détaillants indépendants ou commerçants déjà en activité.

Apport 20 000 €

Franchise Carrefour Express
Carrefour Express

Le concept de magasin voisin

Apport 7 500 €

Franchise Carrefour Bio
Carrefour Bio

La réponse du leader de la proximité à un marché en forte croissance

Apport 10 000 €

Franchise Carrefour City
Carrefour City

Enseigne de proximité urbaine pour des courses efficaces

Apport 7 500 €

Vous pouvez également consulter toutes les offres Mini, super et hypermarchés.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

1 personne a donné son avis sur cet article (note moyenne: 3/5)

Les derniers articles du secteur

rejoignez ces réseaux en croissance
Les courses du quotidien dans ambiance chaleureuse
Carrefour Contact

Les courses du quotidien dans ambiance chaleureuse

Apport 7 500 €

Le concept de magasin voisin
Carrefour Express

Le concept de magasin voisin

Apport 7 500 €

Cette enseigne de négoce s’adresse à des futurs détaillants indépendants ou commerçants déjà en activité.
Proxi

Cette enseigne de négoce s’adresse à des futurs détaillants indépendants ou commerçants déjà en activité.

Apport 20 000 €

Cuisines, salle de bains et agencements sur mesure
Mobalpa

Cuisines, salle de bains et agencements sur mesure

Apport 80 000 €

Accessoire et ustensile cuisine haut de gamme
Culinarion

Accessoire et ustensile cuisine haut de gamme

Apport 80 000 €