Comment faire pour ouvrir une boutique ?

Créer une boutique, quelle que soit la nature de son activité (prêt-à-porter, sous-vêtements, savons bio,…), nécessite de passer par certaines étapes dont l’accomplissement mène à une mise en place solide de son projet. Alors comment procéder pour lancer son projet de boutique ?

Comment faire pour ouvrir une boutique ? Les étapes

Etape 1 : Réaliser une étude de marché

Avant de foncer, il faut faire le point sur son secteur d’activité : concurrence, secteur en mutation ou non, état général du secteur, choix juridique et règlementations en vigueur… En effet, si certains secteurs d’activités sont en plein essor, d’autres connaissent une régression considérable, d’où la nécessite d’examiner la progression du secteur d’activité ce qui apporte une première vision sur sa santé et ses promesses.

C’est pourquoi, il faut se poser les bonnes questions avant d'ouvrir une boutique

  • Quel est le chiffre d’affaires des dernières années ?
  • Quel est le nombre de personnes employées dans le secteur ?
  • Qui sont ses futurs concurrents, leurs zones géographiques d’implantation et leurs parts du marché ?
  • Le marché est-il dominé par des indépendants ou des franchisés ?
  • Quels produits de substitution peuvent entamer ses parts de marché ?

Il faut bien évidemment prendre en compte la compétitivité dans la zone géographique d’implantation. Cela permettra d’évaluer sa capacité pour réussir et attirer sa propre clientèle.

L’étude de marché doit notamment permettre d’établir un positionnement différencié dans son secteur d’activité, et ainsi de cibler une clientèle en particulier.

Etape 2 : Comment faire pour ouvrir une boutique en indépendant ou franchisé ?

Il faut dans un second temps définir son concept et son positionnement commercial, et ce en s’appuyant sur les résultats de son étude de marché afin de créer une offre répondant à une demande non satisfaite aujourd’hui, et un positionnement suffisamment différencié de ses concurrents.

Lors de la définition de son concept, le créateur d’entreprise peut choisir de développer son commerce en franchise ou en indépendant.

Il est certain que les deux options apportent chacune son lot d’avantages. Néanmoins, la franchise permet de lancer plus rapidement son projet. Ainsi, on bénéficie d’un concept déjà bien établi et d’une stratégie commerciale définie. Accompagnement, renommée d’une enseigne connue, formations, appui marketing, réseau de fournisseurs… les vertus de la franchise sont bel et bien multiples.

Seulement, des droits d’entrée et des royalties sont requis. On est donc redevable de certains frais pour bénéficier du concept.

Etape 3 : Choisir le statut juridique de sa future boutique

La création d’une boutique impose comme toute création d’entreprise de choisir un statut juridique. On distingue ainsi :

  • L’autoentreprise, une gestion simplifiée, un régime fiscal allégé et des plafonds de chiffre d’affaires à respecter,
  • L’EURL, entreprise avec un seul associé,
  • La SARL, avec deux associés au minimum. Les associés bénéficient d’une protection de leur patrimoine personnel,
  • La Société par Action Simplifiée (SAS) ou sa forme unipersonnelle, la SASU.

Il faut bien réfléchir au sujet du statut juridique de son point de vente au vu des incidences sur la société (régime fiscal, régime social, responsabilité des associés…) ainsi que du modèle de boutique (physique ou e-commerce).

Etape 4 : Rechercher un local pour ouvrir sa boutique

Bien choisir l’emplacement de sa boutique influera en grande partie sur sa fréquentation et de ce fait sur son chiffre d’affaires. L’idéal est de choisir un site en centre-ville dans une rue passante ou dans un centre commercial, mais ce qui compte le plus c’est la proximité immédiate de sa clientèle.

Il faut également tenir compte de la superficie dont on a besoin avant même de se décider pour telle ou telle ville. Le prix du m2 aura évidemment un impact sur le choix de son implantation, notamment si le secteur d’activité et le positionnement de la boutique nécessitent d’avoir un grand local ou un parking.

Etape 5 : Etudier ses besoins en personnel et en matériel

Selon la surface et les horaires d’ouverture prévus, on doit définir ses besoins en personnel avec soin en identifiant les profils recherchés (vendeur expérimenté, job étudiant, vendeur à temps plein/partiel ...).

Il faut également détailler les horaires de travail, les compétences et rémunérations pour avoir une nette vision de ses besoins en recrutements et du montant à allouer aux frais de recrutement.

Concernant le matériel, il dépend majoritairement du secteur d’activité et du type de produits vendus. Il doit surtout contribuer à la création d’une atmosphère accueillante et conviviale pour le client.

Etape 6 : Rédiger son business plan

Cette étape est primordiale afin de vérifier la viabilité financière de son projet et d’obtenir un financement. Le business plan comprend :

  • Un prévisionnel financier qui présente le potentiel de rentabilité du projet et le besoin de financement initial,
  • Une partie rédigée présentant en détail le projet, l’équipe, la stratégie commerciale, et les objectifs à moyen terme.

Ce document sert à convaincre les banques et d’éventuels partenaires de suivre l’entrepreneur dans son aventure.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)