Dossiers de la franchise

Les Français sont devenus de vrais fans des food halls

Publié par , le | Franchise restauration

Les Français veulent pouvoir manger partout et à tous les moments de la journée. Dernier exemple en date, avec l’émergence des food halls qui commencent à se multiplier un peu partout à la France. A la différence des foods courts qui sont apparus il y a une vingtaine d’années dans les centres commerciaux avec un portefeuille d’enseignes et de franchises nationales ou internationales, les food halls ou halls gastronomiques donnent la priorité aux concepts locaux, uniques ou ayant un rayonnement régional. Alors que l’Hexagone en compte déjà une vingtaine, au moins une quinzaine de projets devraient sortir des cartons dans les prochains mois, selon les experts de Xerfi Precepta.

Les food courts en France, mode ou tendance de fond ? C’est la question de taille que posent les experts de Xerfi Precepta qui ont publié une étude sur le sujet en juillet dernier. Les food courts sont désormais bien connus des Français, qui les ont vu apparaitre à partir des années 1970-1980 au sein des centres commerciaux, avec une offre assez standardisée d’enseignes et de chaînes de franchise qui en faisaient un vrai pôle d’attraction pour les visiteurs du centre. Y figuraient les principales enseignes majeures du secteur (en mode snacking ou en service à table).

Le principe du food hall est pour sa part un peu plus récent. On pense notamment aux très belles initiatives de l’italien Eataly, qui a ouvert sa première unité à Turin en 2007. Depuis le concept a essaimé dans le monde entier (à New York notamment) et a même débarqué dans Paris intra-muros en avril dernier, en plein cœur du Marais juste à côté du célèbre magasin BHV Marais. Ce principe du food haIl « est ensuite popularisé par le succès du Time Out Market à Lisbonne (2014), du Chelsea Market de New York ou du Dinerama à Londres », souligne l’étude de Xerfi Precepta.

Paris montre l’exemple mais la province n’est pas en reste

Paris joue son rôle de locomotive. On pense notamment au lieu incroyable qu’est La Félicita qui a ouvert ses portes en 2018 dans le 13ème arrondissement, à la Station F. On a aimé également les initiatives de Ground Control, avec une version permanente près de la Gare de Lyon mais aussi en mode plus éphémère près des Champs Elysées.

Belle concrétisation du projet Beaupassage, qui a ouvert dans le 7ème arrondissement. Nouveau lieu de destination gastronomique, on y trouve une offre extrêmement qualitative avec la présence de chefs (comme Yannick Alléno, Olivier Bellin chez Mersea, Anne-Sophie Pic (pour Daily Pic), Pierre Hermé, Thierry Marx….Que des poids lourds de la restauration !

Fin 2018, le lancement à Bordeaux de la Boca FoodCourt a également fait parlé de lui. Intégré au cœur du projet de la Halle Boca, qui regroupe plusieurs établissements afin de créer le pôle de restauration du quartier Euratlantique en pleine restructuration, la Boca FoodCourt s’est installée dans une halle datant de 1938, aménagée et revalorisée, qui abritait autrefois les anciens abattoirs de Bordeaux. Praticité, expérience, transparence et proximité sont autant d’éléments proposés par La Boca FoodCourt : les cuisines sont ouvertes, chaque préparation sera visible des clients et le savoir-faire culinaire de chaque corner sera valorisé. Chaque restaurateur a été sélectionné avec soin : tous indépendants, ils répondent à des critères bien précis que les fondateurs ont mis en place pour leur sélection Au total, la Boca propose ainsi 14 corners thématisés

Les projets d’ouverture se multiplient

L’appétit des Français pour les food courts semble insatiable. C’est ce qu’illustre la multiplication de ces hyper lieux combinant restauration et divertissement depuis un an et demi à Paris et en régions. Et ce n’est qu’un début. Alors que l’Hexagone en compte déjà une vingtaine, au moins une quinzaine de projets sont dans les cartons, selon les experts de Xerfi Precepta. A titre d’exemple, le plus grand food court d’Europe (35 comptoirs installés dans un espace de 5 000 m²) devrait notamment ouvrir ses portes en 2020 près de la gare Montparnasse à Paris, à l’initiative du promoteur Unibail-Rodamco-Westfiels

Quelles seront alors les recettes du succès des food courts ? Parmi les six éléments identifiés par les experts de Xerfi Precepta figurent notamment dans un avenir proche la capacité à gérer une clientèle variée, à attirer des grands noms de l’univers culinaire ou encore la diversité des activités proposées. A court terme, le scénario d’évolution le plus probable est une diffusion à grande échelle dans les espaces commerciaux les plus dynamiques, à l’initiative des promoteurs pour générer du trafic dans leurs centres commerciaux. En réalité, le développement de ce secteur en France pourrait bien prendre deux orientations appelées à cohabiter. D’un côté, le concept de food court serait récupéré par des leaders de la distribution et de la restauration. De l’autre, des initiatives locales de food courts indépendants continueraient à essaimer dans les hyper-centres des grandes villes sur le modèle des halles gourmandes, conciliant découverte culinaire et animation culturelle à l’image de La Commune à Lyon et de La Halle Boca à Bordeaux.

En attendant, de nombreux projets devraient voir le jour partout en France, comme à Nantes, Toulouse ou Lyon d’ici fin 2019 ou en 2020 !

Intéressé par les secteurs franchise bagel, franchise burger ?
Vous pouvez également consulter toutes les offres Hôtellerie Restauration.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

9 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 4/5)

Les derniers articles du secteur

rejoignez ces réseaux en croissance

Steak House à la française

Hippopotamus

Steak House à la française

Apport 100 000 €

Cuisine d'Asie du Sud-Est

Santosha

Cuisine d'Asie du Sud-Est

Apport 75 000 €

Leader en France de la restauration à table

BUFFALO GRILL

Leader en France de la restauration à table

Apport 300 000 €

Réseau de constructeur de maison en France

Maisons Arlogis

Réseau de constructeur de maison en France

Apport 100 000 €

iOBURO est une enseigne spécialisée dans la distribution de fourniture de bureau, scolaire, informatique et mobilier

iOBURO

iOBURO est une enseigne spécialisée dans la distribution de fourniture de bureau, scolaire, informatique et mobilier

Apport 60 000 €