Qu’est-ce que l’apport personnel pour une franchise ?

La franchise est un modèle économique utile et avantageux permettant à un franchiseur de développer un réseau de franchisés à partir d'un concept et de son savoir-faire. La création d’une entreprise en franchise passe par de nombreuses étapes et nécessite tout particulièrement un certain apport personnel. Que représente donc ce montant et de quoi est-il composé ?

Définition de l’apport personnel

L’apport personnel est le montant que le futur franchisé doit posséder en propre afin de pouvoir rejoindre un réseau.

Généralement, ce sont ses économies personnelles, son épargne, l’argent prêté par un proche, une action de ‘’Love Money’’... Bref, c’est la somme dont dispose le futur créateur d’entreprise avant de demander un prêt bancaire. Les subventions et différentes aides octroyées aux entrepreneurs peuvent aussi contribuer à composer l’apport personnel du futur franchisé.

Dans la plupart des cas, l’apport personnel est constitué de l’épargne du créateur d’entreprise et, le cas échéant, de celle de son associé. Il est complété, si besoin, par le recours à la love money (prêt d’argent offert par des proches) et à l’obtention d’aide et de subventions.

L’apport personnel est variable

Pour créer sa franchise, le franchisé nécessite un investissement global lui permettant de mener à bien son projet. Ainsi, il doit posséder un minimum de moyens financiers à compléter en cas de besoin par un emprunt bancaire.

Disposer d'un apport personnel simplifie l’accès aux emprunts parce qu’il donne plus de crédibilité auprès des banques.

La valeur de l'apport personnel détermine le type de franchise accessible au franchisé et peut aller de 10 000€ jusqu'à 1,5M€. Ce montant varie selon le réseau de franchise et l'importance du projet et est estimé à 1/3 de l’investissement global. En dessous de 30% de l’investissement total nécessaire au projet, les banques refuseront de s’engager. Dans les faits, et en moyenne, l’apport personnel requis se situe plus autour des 40% que des 30% de l’investissement total.

Considéré comme indispensable, il ne l’est pas forcément pour les réseaux liés à des prestations B2B comme les services informatiques, conseils financiers ou encore le diagnostic immobilier.

En effet, ces activités qui peuvent être exercées depuis son domicile n’impliquent pas forcément un investissement matériel considérable (achat ou location de local, équipements spécifiques). Dans ces cas-là, seuls les droits d’entrée et la formation sont à couvrir par le futur franchisé.

D’autres secteurs comme la restauration et la commercialisation de produits imposent toutefois plus d’apport et d’investissement.

Généralement, les franchises les plus chères sont celles qui demandent des locaux importants d'une grande superficie ou très bien localisés. Les franchises de services ou situées à domicile requièrent moins d'apport personnel que les franchises de commerce.

Un montant fixé par les franchises

Grâce à l’expérience acquise sur une ou plusieurs unités pilotes, les enseignes peuvent déterminer précisément le montant moyen de l’investissement global nécessaire pour créer une franchise. A partir de ce montant total d’investissement et des conditions d’emprunt qu’elles ont éventuellement négociées avec les partenaires bancaires, elles déterminent un montant minimum d’apport personnel nécessaire pour investir dans leur franchise.

En renseignant le montant de l’apport personnel nécessaire, il est possible d’offrir une information transparente aux candidats et de gagner en efficacité dans le recrutement des nouveaux membres du réseau. En effet, les candidats ne pouvant pas réunir la somme nécessaire à l’obtention de financement se tourneront vers une enseigne nécessitant un investissement total moindre. Ainsi, la tête de réseau garantit de traiter des candidatures financièrement en mesure de monter le projet.

Le montant de l’apport personnel nécessaire renseigné par les franchises qui recrutent correspond à une réalité fondée sur l’analyse des données financières des premiers points de vente.

L’apport personnel couvre…

  • L'apport personnel représente généralement 30% à 50% de l'investissement global pour lancer une activité.
  • L'investissement de départ s'entend bien souvent ‘’hors droit au bail’’ qui sera donc un poste important à ne pas négliger.
  • L'apport personnel pour une franchise couvre souvent :
  • Les droits d'entrée,
  • Le coût d'aménagement, les équipements, les stocks,
  • Les frais d'établissement,
  • Les frais de publicité et les frais de démarrage,
  • Le fonds de roulement.

Sans bien évidemment oublier les redevances dues au franchiseur.

L’apport personnel, un élément indispensable à l’obtention d’un prêt bancaire

Avec son apport personnel en poche, le futur candidat à la franchise va pouvoir ainsi négocier l’obtention d’un financement auprès des banques afin de couvrir la totalité de l’investissement nécessaire au montage de son entreprise. En général, les établissements bancaires sont particulièrement frileux surtout avec les créateurs d’entreprise car prêter à un entrepreneur est nettement plus risqué qu’à un particulier. Bien que la franchise, avec son concept éprouvé, apporte une garantie supplémentaire sur la fiabilité du projet, l’entrepreneur doit néanmoins faire preuve d’engagement et justifier de sa capacité financière. Il aura éventuellement aussi besoin d’apporter d’autres garanties (nantissement, caution personnelle ou d’un organisme).

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)