Dossiers de la franchise

Futur franchisé, comment préparer votre rendez-vous à la banque ?

Publié par , le

Depuis le début des année 90, la Société Générale accompagne le développement des réseaux de franchise en France, en apportant des financements aux projets des candidats à la franchise. Georges Renaudin occupe le poste de Responsable Franchise au sein de l’établissement bancaire. Fort d’une grande expérience dans la prévention des risques pour l’artisanat, le commerce et les TPE chez Franfinance (filiale de la Société Générale), ce véritable expert nous délivre ici tous ses conseils pour monter au mieux son dossier et ainsi obtenir les meilleures chances de succès dans sa quête de financement auprès des banques.

La franchise en croissance

Georges renaudinQuelques chiffres pour débuter, toujours utiles pour se rendre compte du poids du commerce en réseau dans l’Hexagone : on compte 1 900 franchises en activité aujourd’hui (contre 1 000 il y a 10 ans), exploités par 71 000 franchisés (contre 43 000 une décennie auparavant), qui emploient 615 000 salariés. Le chiffre d’affaires de l’ensemble est passé de 45 milliards à 55 milliards d’euros de 2007 à 2017.
« Le fondement de la franchise, c’est la mise au point d’un concept duplicable, testé pendant au moins deux ans, avant d’être proposé à un candidat à la franchise, indépendant de la maison mère au point du vue juridique » assène Georges Renaudin en guise d’entrée en matière.

L'Observatoire vous recommande ces enseignes :
Franchise Karl Marc John
Karl Marc John

Prêt-à-porter femme et fille

Apport 30 000 €

Franchise Carlance
Carlance

Institut de beauté non stop et sans RDV

Apport 30 000 €

Franchise Fresh Burritos
Fresh Burritos

Enseigne leader en restauration rapide mexicaine

Apport 80 000 €

Franchise Unlimited Epil & Beauty
Unlimited Epil & Beauty

Epilation définitive à la lumière pulsée, anti-âge et minceur hautes technologies

Apport 20 000 €

Le choix du bon réseau

Mais comment faire pour choisir le bon concept parmi les près de 2 000 qui se déploient en France ? Il faut pour cela se référer au DIP, ou Document d’Information Pré-contractuel, que le franchiseur doit fournir légalement. Celui-ci contient des informations sur la santé financière mais également une étude de marché locale et nationale. On y trouve aussi une liste complète des franchisés en place « et rien n’empêche un candidat de prendre contact avec l’un deux pour se rendre compte de la réalité de sa future vie de franchisé » conseille Georges Renaudin.

société générale

Autre bon moyen de connaître l’état de forme d’une enseigne, l’étude du contrat de franchise lui-même. Celui-ci indique le mode d’approvisionnement (franchise pure ou commission-affiliation comme c’est l’usage dans le prêt-à-porter…), la durée (en moyenne de 5 ans, ce qui impacte la durée du prêt consenti), la zone d’exclusivité ainsi que le Tribunal compétent en cas de litige, ce qui peut s’avérer particulièrement utile s’il s’agit d’une enseigne étrangère.
Il est également fortement conseillé de demander un bilan comptable du site pilote, même s’il est exploité en propre et de se renseigner via des salons ou des sites Internet pour valider définitivement son choix.

La présentation de son dossier à la banque

Une fois qu’on a opté pour son réseau, il est temps de se rendre chez son banquier pour obtenir un financement. « Trois paramètres seront particulièrement scrutés lors de ce premier rendez-vous : le profil du candidat (a-t-il une expérience dans le secteur d’activité, a-t-il déjà managé, a-t-il des dettes…), la viabilité du projet (par rapport au marché, à la qualité de l’emplacement) et la viabilité personnelle, sachant qu’il faut apporter de 25 à 30% de la somme demandée » détaille Georges Renaudin.

Afin de mettre toutes les chances de son côté, il est nécessaire de présenter son dossier de manière claire et concise, en le segmentant en quatre parties distinctes :

1. La fiche d’identité du créateur
- Celle-ci contient tout ce qui a trait aux impôts, aux anciens salaires, au patrimoine immobilier éventuel
- Un Curriculum Vitae actualisé
- Une lettre de motivation expliquant les raisons pour lesquelles le candidat a opté pour la franchise, et pourquoi avoir choisi son enseigne en particulier
- Les données personnelles impactantes, telles qu’un déménagement ou le fait qu’on travaillera en couple ou avec ses enfants
- L’identité des associés

2. La description détaillée du projet
- La forme juridique : SARL…
- Le mode d’exploitation : franchise, location-gérance, licence de marque, commission-affiliation…
- Les caractéristiques : s’agit-il d’une création ou bien d’une reprise ?
- Le type d’emplacement

3. L’étude de marché
- Document à réaliser soi-même et à détailler
- Environnement économique et législatif (réformes…)
- Analyse des concurrents

4. Le prévisionnel
- Plan de financement : avec d’une part les besoins (l’approche de faisabilité, les travaux prévus, l’acquisition du fonds de commerce, les stocks, les salaires, les besoins en fonds de roulement…) et d’autre part les ressources (fonds propres et emprunt bancaire). Sans oublier le détail du crédit demandé, sa durée et les garanties (nantissement de fonds de commerce, caution…)
- Etude prévisionnelle sur trois ans : chiffre d’affaires attendu, nombre de clients espérés, nombre de jours d’ouverture (le magasin est-il ouvert les dimanches et jours fériés ?)
- Prévisionnel de trésorerie : à court terme et sur 12 mois, comparatif précis des entrées et des sorties de fonds.

Selon Georges Renaudin, même muni de ces conseils, « il est essentiel de se faire accompagner dans sa recherche de fonds ». Il est fortement conseillé au porteur de projet de faire appel à l’expérience de son franchiseur, ou bien de consulter les départements spécialisés des CCI. Prendre rendez-vous auprès d’un avocat ou d’un expert-comptable pour étudier le contrat de franchise et mettre au point un plan de financement réaliste semble être une étape indispensable, pour qui souhaite maximiser ses chances de réussite.

Compte-rendu de la présentation de Georges Renaudin, Responsable de la Prescription et de la Franchise – Marché des Professionnels, Société Générale (lors du Salon des Entrepreneurs de Paris les 7 et 8 février 2018).
La Société Générale participe au salon Franchise Expo Paris, du 25 au 28 mars 2018 à la porte de Versailles.
Obtenez un badge gratuit pour le salon en cliquant ici.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 4/5 basée sur 6 votants