Dossiers de la franchise

Franchise : zoom sur trois secteurs d’activité

Publié par , le

Restauration, bricolage, esthétique, animaux… Les réseaux de franchise ont investi tous les secteurs d’activité. Crise oblige, certains sont plus en forme que d’autres. L’Observatoire de la franchise vous propose un éclairage des marchés du funéraire, du mariage et des services à la personne.

Franchise funéraire : un marché en bonne santé

Si de prime abord le marché du funéraire n’apparait pas comme l’un des plus attrayants, il offre des perspectives de développement alléchantes selon Xerfi. Le cabinet d’études prévoit en effet une progression de 3,2% par an en moyenne du chiffre d’affaires du secteur d’ici 2015. Dominé par les petits indépendants, le marché regroupe également quelques acteurs de poids comme la franchise Roc-Eclerc, la coopérative Le Choix Funéraire ou encore les enseignes Pascal Leclerc ou Rebillon.

Toujours selon Xerfi, le secteur du funéraire devrait toutefois être impacté par la baisse du pouvoir d’achat des Français. Certains recherchent les bas prix en se tournant vers les acteurs ayant développé une offre low-cost, à l’instar de l’enseigne Le Choix Funéraire. D’autres privilégient la crémation. Cette formule, qui représente déjà 1/3 des funérailles, pourraient atteindre 36% des demandes dans deux ans. Enfin, la croissance des assurances obsèques vont obliger les acteurs du funéraire à revoir les relations avec les assureurs qui vont devenir « des apporteurs d’affaires incontournables dans le futur », selon Xerfi.

Quelques enseignes du secteur : Roc-Eclerc, Le Choix Funéraire, Pascal Leclerc, Pompes Funèbres de France, Funepolis, France Obsèques Liberté…

Mariage : des Français dépensiers

Malgré la crise, les Français dépensent toujours autant pour organiser leur mariage. Ainsi, selon Xerfi, le budget moyen d’une union, estimé à 14 000 euros en 2013, devrait rester stable jusqu’en 2015. Le chiffre d’affaires du marché du mariage, estimé à 5 milliards d’euros cette année, pourrait atteindre les 5,1 milliards d’euros d’ici deux ans.

Segment porteur par excellence, les robes de mariées traditionnelles ont toujours la côte. Les ventes devraient atteindre les 200 millions d’euros en 2013 selon Xerfi. Ce marché fait toutefois face à une concurrence exacerbée avec « l’émergence d’offres alternatives, comme les sites de vente en ligne discount, de déstockage événementiel ou encore les boutiques de dépôt-vente », précise Xerfi. Résultat : les distributeurs affutent leur offre. Espace dédié aux grandes tailles, prix bas… Les acteurs essayent de se différencier sur leur marché.

Autre secteur en développement, celui des organisations de mariage qui représentent, selon Xerfi, un segment d’environ 10 millions d’euros en 2013. Ce marché récent souffre néanmoins lui aussi d’un environnement très concurrentiel.

Quelques enseignes du secteur : Hervé Mariage, Pronuptia, O Mariage, Elsa Gary, Point Mariage, Les Vœux d’Isis, Alliance Perfect Wedding…

Services à la personne : un marché estimé à 37 milliards d’euros

Ces enseignes rentables recrutent
Franchise Hubliss
Hubliss

L'entretien de la maison à du talent

Apport 10 000 €

Franchise Aquarelle
Aquarelle

Le réseau de services à la personne spécialiste des seniors et de la perte d’autonomie

Apport 30 000 €

Franchise Domi Ménage
Domi Ménage

Enseigne Spécialiste du ménage et repassage à domicile

Apport 9 000 €

Franchise Petits-fils
Petits-fils

Aide à domicile pour les personnes âgées

Apport 26 000 €

Selon le cabinet d’études Xerfi, le marché des services à la personne pèse actuellement plus de 37 milliards d’euros de chiffre d’affaires, un chiffre qui englobe le travail non déclaré. Sous l’impulsion des plans Borloo et Wauquiez, les entreprises privées ont fleuri, notamment celles offrant des prestations de confort comme le ménage/repassage, bricolage, jardinage, soutien scolaire… Des services impactés par l’arbitrage budgétaire des ménages en temps de crise et qui devraient encore l’être par la nouvelle hausse prévue de la TVA en 2014. Pour pallier à cette fragilité, certains acteurs des SAP se tournent vers l’assistance aux personnes fragilisées et les services de confort, « des marchés plus matures et stables », selon Xerfi.

L’enjeu pour les enseignes va être de développer leurs implantations de manière « à multiplier les zones de contact avec la demande en renforçant les réseaux (professionnels, conventionnements avec les financeurs, plateformes d’intermédiation…) et leur visibilité. » Une stratégie que les réseaux de franchise appliquent à la lettre.

Reste que toujours lié aux aides de l’Etat, le secteur des services la personne demeure fragile. « Les pouvoirs publics versent chaque année, depuis 2006, 6 milliards d’euros pour soutenir un secteur certes dynamique mais créateur d’emplois précaires et à faible valeur ajoutée », précise Xerfi.

Quelques enseignes du secteur : Adhap Services, Axeo Services, Kangourou Kids, Domicile Clean, Zen Seniors Services, Babychou Services,Hexa Service, Confiez-Nous, Générale des Services, BabyTime, Opali, Family Sphere, O2 home services

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote