Dossiers de la franchise

La convenience food reste tendance

Publié par , le | Franchise restauration

franchise restauration rapide

Ces enseignes rentables recrutent
Franchise BCHEF
BCHEF

Bagels - Burgers - Salad'Bowls - Coffee shop

Apport 60 000 €

Franchise Bioburger
Bioburger

Pionnier de la restauration rapide 100% bio et responsable

Apport 150 000 €

Franchise POKÉ THAÏ
POKÉ THAÏ

Apport 80 000 €

Franchise Jour
Jour

Concept français de salades sur mesure

Apport 80 000 €

La restauration rapide sous toutes ses formes confirme son dynamisme. C’est un des constats de l’étude sur le marché du convenience food réalisée par le cabinet Xerfi. D’après cette enquête, le nombre de sandwiches vendus en France augmentera de 6% en 2010 puis de 5% en 2011, tandis que les ventes de salades traiteur progresseront respectivement de 5% et 4%. Apparus en 2008, les box font également une belle percée en grande distribution et dans les circuits alternatifs. Rencontre avec Eline Maurel, auteur de l’étude « Convenience food : sandwiches, salades traiteur et box ».

franchise restauration rapide

1- Samuel Burner : L’étude dont vous êtes l’auteur annonce une progression des ventes de sandwiches de l’ordre de 6% en 2010. Comment expliquez-vous une telle évolution?

Eline Maurel: En forte progression ces dernières années, ce marché va poursuivre sa croissance à l’horizon 2011. Tous circuits de distribution confondus, le nombre de sandwiches commercialisés en France devrait augmenter de 6% en 2010 puis de 5% en 2011, tandis que les ventes de salades traiteur croitront respectivement de 5% et 4% en volume. Je vois plusieurs raisons à cela dont l’évolution des modes de vie et de consommation. Cette tendance de fond pousse les Français à chercher à gagner du temps lors des périodes de repas, notamment au moment de la pause du déjeuner.

2- Samuel Burner: Quels seront les grands gagnants des années à venir ? Les industriels, la grande distribution ou les enseignes ? Comment voyez-vous évoluer le rapport de force entre tous ces intervenants?

Eline Maurel: En France, il existe encore un fort potentiel de développement dans le secteur de la restauration rapide. Pour se démarquer les uns des autres, les acteurs doivent sans cesse innover. Pour dynamiser les ventes en grandes surfaces, les industriels accentuent ainsi leurs efforts d’innovation, en lançant des références et saveurs plus originales. La montée en gamme et la diversification est une stratégie qu’ont également bien su mener les enseignes. Je pense notamment à des enseignes comme Cojean, Lina’s, Bert’s ou Jour.
Il est indéniable que la croissance des ventes a incité de nouveaux acteurs à se positionner sur ce marché. Plusieurs enseignes de distribution alimentaire ont ainsi lancé des concepts spécifiques pour le centre-ville : Monoprix, avec ses marques Monop’ et Dailymonop’, Carrefour avec Carrefour City.

3- Samuel Burner: L’étude se focalise également sur le succès des box ? Comment expliquez-vous un tel engouement ? La multiplication des opérateurs industriels est-elle une bonne chose selon vous ? Quelles conséquences à attendre pour les franchises spécialisées dans la vente de pâtes fraîches?

Eline Maurel: Le lancement des box fait partie des innovations produits les plus intéressantes de ces trois dernières années. Si plusieurs industriels se sont lancés fin 2008 - début 2009, Sodebo a réussi à imposer sa gamme PastaBox comme la référence dans les linéaires de la grande distribution. Les box, dont le potentiel de progression est important en raison de la jeunesse du marché, représentent un relais de croissance bienvenu pour les opérateurs industriels. Mais la saturation semble proche car d’autres industriels comme Marie, Herta, Lustucru, Barilla se sont également lancés sur le créneau et les MDD ne vont pas tarder à s’y engouffrer.
A mon avis, les box sont davantage une offre complémentaire à celles des chaînes de franchise spécialisées dans la vente de pâtes qu’une réelle concurrence. Aux chaînes de continuer à se différencier par leur offre produits!

4- Samuel Burner: Le nombre d’acteurs ne cesse de progresser en restauration rapide. Va-t-on assister à un nouveau renforcement de la concurrence?

Eline Maurel: La concurrence est de plus en plus forte sur ce segment. L’attrait du marché de la restauration rapide a en effet entraîné une très forte progression du nombre de points de vente ces dernières années, ainsi que le lancement d’une multitude de nouveaux concepts (bars à salades, bars à soupes, pâtes..). L’extension des parcs de magasins reste également une priorité pour les chaînes historiques du segment, qui veulent encore poursuivre leur maillage du territoire. Cette stratégie connaît toutefois ses limites car on assiste à une concurrence sévère entre les marques pour dénicher les bons emplacements.

Vous pouvez également consulter toutes les offres Hôtellerie Restauration.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Les derniers articles du secteur

rejoignez ces réseaux en croissance
30 ans d'expérience, n°1 dans la région Ouest
Tutti Pizza

30 ans d'expérience, n°1 dans la région Ouest

Apport 40 000 €

Cantines de chefs
Spok

Cantines de chefs

Apport 80 000 €

POKÉ THAÏ

Apport 80 000 €

Courtage en crédit aux particuliers et professionnels
IN&FI Crédits

Courtage en crédit aux particuliers et professionnels

Apport 40 000 €

La référence du courtage en crédit
Ace Crédit

La référence du courtage en crédit

Apport 50 000 €