Dossiers de la franchise

Lancez-vous en franchise en 2014

Publié par , le

Comme tous les ans à cette période, c’est l’heure de prendre de bonnes résolutions. En ce début d’année 2014, vous avez sans doute plein de projets personnels et peut-être l’envie de créer notamment votre entreprise. En rejoignant un réseau de franchise, vous avez la garantie de vous  appuyer sur son savoir-faire et d’être accompagné tout au long de la durée de votre contrat. En cette période d’incertitude économique, sans être une assurance tous risques, la formule de la franchise semble la plus appropriée pour un nouveau créateur d’entreprise.

Au cours de la dernière décennie, le développement de la franchise s’est non seulement poursuivi mais il s’est aussi nettement accentué. Ainsi, le nombre de réseaux franchiseurs a doublé entre 2004 et 2012 (de 835 à 1 658). De même, le nombre de points de vente en franchise s’est accru de 77 % entre 2004 et 2012 (de 36 773 à 65 059). Et demain, pourquoi ne feriez-vous pas de même ?

Avant de choisir le secteur d’activité et l’enseigne, êtes-vous sûr d’avoir le bon profil ? En clair, votre expérience professionnelle va-t-elle séduire votre futur franchiseur ? La franchise est-elle faite pour vous ? C’est le moment de vous poser les bonnes questions !

Que recherchez-vous dans la franchise ?

Quel est le secteur le plus rentable ? Quels sont les concepts d’avenir ? Voici les deux questions qui reviennent régulièrement lors des conférences que l’Observatoire anime ou sur notre site internet dans notre rubrique questions réponses. Il est toujours difficile de répondre avec exactitude à ces interrogations. Selon la 10ème Enquête Annuelle de la Franchise Banque Populaire/FFF (CSA), 25% des candidats à la franchise interrogés souhaitent bénéficier de la notoriété d’une enseigne. Ils recherchent une enseigne “connue “et “reconnue” sur laquelle s’appuyer pour démarrer leur affaire et réussir.

Pour 24% d’entre eux, ce sont les services offerts par le franchiseur : l’encadrement, le suivi, l’aide et l’assistance qui vont les orienter vers l’entreprenariat en franchise. Dans un contexte économique contraint, la notion d’accompagnement et de soutien apporté par le franchiseur apparait comme un facilitateur à l’entreprenariat. Le candidat à la franchise apprécie également l’effet réseau et les échanges d’informations et d’expérience entre les membres du réseau. Le franchisé reste un commerçant indépendant n’est jamais vraiment seul.

La troisième motivation la plus citée et dont l’importance ne cesse d’augmenter depuis 3 ans, illustre justement ce propos puisque 17% des répondants mentionnent la facilité, la simplicité, la rapidité et le côté clé en main qu'offre le modèle économique de la franchise. Se lancer en franchise, c’est en effet adhérer à un modèle et à une enseigne qui a déjà fait ses preuves sur le terrain !

Ai-je le bon profil ?

Les franchiseurs restent très ouverts en termes de profils . Ce qui est une chance pour vous. Dans leur très grande majorité, ils ne recherchent pas forcément des gens issus de leur domaine d’activité. Pas besoin ainsi d’être issu de la restauration pour réussir chez Quick , Planet Sushi...  ou d’être un pro de l’auto pour se lancer avec Speedy ou Midas .

Quick hamburger franchise burger

A quoi ressemble le franchisé aujourd’hui ? C’est avant tout un homme (60% des franchisés sont de sexe masculin). C’est un quadra. D’une année sur l’autre, l’âge moyen du franchisé reste ainsi stable, il est de 45 ans en moyenne (identique à 2012). Mais en 10 ans, l’âge moyen a progressé de 3 années. En 2004, le franchisé type était âgé de 42 ans, contre 45 ans désormais !

Selon l’Enquête Annuelle, les franchiseurs sont 63% (versus 54% en 2012) à constater que le profil et les motivations des nouveaux franchisés ont évolué au cours des dernières années. Selon eux, ils sont plus professionnels, ambitieux, motivés et volontaires.

Pour 15% des franchiseurs, il y a une véritable professionnalisation du métier, les profils des candidats sont de plus en plus qualitatifs.

Pour 14% d’entre eux, les candidats à la franchise sont de plus en plus motivés, participatifs et ont une volonté plus marquée de devenir leur propre patron.

Ai-je les moyens de mes ambitions ?

Pour financer leur projet de création, les franchisés font bien entendu appel à leurs ressources propres (économies et sommes immédiatement disponibles) qui doivent couvrir en général entre 30 et 40% de l’investissement total (hors local) indiqué par le franchiseur.

Ces enseignes rentables recrutent
Franchise Feu Vert
Feu Vert

Produits liés à l'automobile, services auto

Apport 70 000 €

Franchise Roady
Roady

Centre-Auto, maintien de garantie constructeur

Apport 75 000 €

Franchise Midas
Midas

Entretien et reparation automobile

Apport 60 000 €

Franchise France Pare-Brise
France Pare-Brise

Réparation et remplacement du vitrage automobile

Apport 30 000 €

Pour compléter le tout, sans surprise a recours à de l’emprunt classique et à d’autres formes de financement comme le crédit-bail, le Prêt à la Création d’Entreprise BPI mais aussi le prêt Nacre, un prêt d’honneur ou autre prêt régional. Pour la majorité des franchisés (56%), l’emprunt obtenu est inférieur à 200 000€. Il est inférieur à 50 000€ pour 16% et supérieur à 200 000€ pour 23% d’entre eux.

Mais ne limitez pas votre projet au seul critère financier. Ce qui importe avant c’est que vous soyez attirés par le produit, le secteur… et les responsables de l’enseigne. Vous n’êtes pas du secteur. Cela n’est pas grave, foncez ! Parmi les plus atypiques des franchisés, on retrouve parfois les plus belles réussites au sein des réseaux.

En attendant de votre faire votre choix, consultez les fiches enseignes de l’Observatoire de la franchise et notez dans votre agenda la période du 23 au 26 mars 2014, pour votre rendre 1 ou plusieurs jours sur le salon Franchise Expo Paris .

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)