Interview franchise NACHOS

Confinement, fermeture des restaurants : comment NACHOS réagit à la situation ?

Benoît Leroy, Fondateur - le

Témoignage de Benoît Leroy, fondateur et dirigeant de l’enseigne de restauration rapide d’inspiration mexicaineNACHOS.

: Comment avez-vous réagi suites aux annonces du gouvernement sur les premiers jours et quelles ont été vos premières décisions ?

Benoît Leroy 1Benoît Leroy : Je dois avouer (mais je ne suis certainement pas le seul) que lorsque s’approchait l’idée du confinement j’étais extrêmement inquiet, pour ne pas dire plus. Mon réseau est jeune, plus de la moitié des restaurants ont ouvert en 2019. Mais après ce très bref moment d’inquiétude devant une situation complètement inédite il a fallu agir. Et vite ! Il n’était pas question de céder à la panique.

Nous avons donc envisagé toutes les hypothèses possibles à ce moment-là.

Dès le 13 mars, j’ai appelé un par un chacun de nos franchisés. Nous avons certes un « petit » réseau mais il en aurait été de même si nous en avions 100. Je voulais avoir le ressenti et le point de vue de chacun d’entre eux et leur partager le mien.

En tout premier lieu, il fallait que l’on sache si nos demandes de chômage partiel allaient être validées. En attendant le retour des autorisations, il nous fallait garder les restaurants ouverts à la livraison et à la vente à emporter, là où il était possible de les maintenir. Mais les chutes conséquentes de CA et les annonces angoissantes du gouvernement, nous ont finalement contraint à fermer. C’est d’ailleurs ce qu’ont fait les grandes enseignes de la restauration rapide. Pendant ce temps, nous étions à l’affût de la
moindre information, pour accompagner le réseau.

Et dans les jours qui ont suivi ?

Dans les jours qui ont suivi, j’ai travaillé avec l’ensemble de l’équipe sur un plan d’actions.

Au niveau communication et marketing pour conserver le lien avec nos clients (parce qu’il ne faut pas oublier que la reprise ne se fera pas sans eux) à travers diverses opérations où nous mettons en scène les franchisés, les responsables de restaurants et l’équipe de la tête de réseau. Nous allons dévoiler nos recettes dans les jours à venir à travers l’opération #nachosàlamaison.

D’un point de vue opérationnel, il était important que les franchisés soient sensibilisés aux problèmes de trésorerie auxquels ils seraient susceptibles d’être confrontés. Ceci durant la période de confinement et jusqu’en septembre (à court et moyen terme). Nous avons mis à disposition un outil leur permettant de réaliser leur plan de trésorerie afin d’avoir une vision extrêmement claire. En découlent les démarches à effectuer : report de crédit, de cotisations, de loyers (on parle aujourd’hui d’annulation des loyers, mais
rien n’est moins sûr), de factures… Et nous sommes bien sûr en contact téléphonique permanent. Nous encourageons également chacun d’entre eux, à faire réaliser, avec des hypothèses qu’il est encore très compliqué d’émettre, un nouveau prévisionnel par l’expert-comptable pour l’atterrissage 2020 et 2021 afin de solliciter un Prêt Garanti par l’État si besoin.
En ce qui concerne le développement nous étions en train de travailler sur nos outils et sur notre stratégie. Nous avons tenu compte de la situation pour les adapter. Et enfin, que faire de plus pour aider le réseau ? J’ai pris la décision de ne pas facturer de redevances sur le chiffre d’affaires réalisé sur le mois de mars. Je veux que chacun d’entre eux se sentent soutenus et que nous en ressortions, tous ensemble, et d’autant plus forts. 

Quelle incidence cette crise va avoir sur vos projets en cours et sur votre plan de développement ? Sur les futurs candidats ?

 Le 16 mars nous devions débuter les travaux sur notre prochaine implantation à Caen. Notre nouveau flagship. De fait ils n’ont pu commencer. Cela va reculer d’autant notre ouverture. Nous avons un emplacement de très bonne qualité, et nous sommes confiants. D’autres projets étaient bien avancés (Demande de financement en cours, autorisation de travaux, plans de réalisation.)
Le confinement a tout mis sur pause. Mais nous sommes prêts et sitôt que ce sera possible nous reprendrons avec encore plus d’engagement.

En ce qui concerne les futurs candidats je pense que cette crise va naturellement faire une sélection. Resteront les plus solides dans leur décision. Quand on construit un projet, il y a toujours un peu d’optimisme. Il faudra raison garder. C’est plus facile de démarrer dans une période difficile. On se structure « à l’économie ».

Pensez-vous que la crise va impacter les habitudes des consommateurs ?

Il est difficile de le dire pour le moment. L’impact sera très fort sur certain secteur d’activité, notamment le tourisme qui souffrira très nettement. Concernant le secteur de la restauration il restera dynamique. Il redeviendra très rapidement à ses niveaux avant crise.

Nous aurons toujours besoin de se restaurer, de partager de bons moments, de se faire plaisir et d’autant plus après avoir été confiné si longtemps. Les consommateurs se tourneront assurément vers des concepts Fast Casual et du made in France.

Je reste positif ! (Nous en avons déjà marre de nous faire à manger :D) Imaginez-vous, demain, sur une terrasse ensoleillée, avec un jus de fruits frais ou une Margarita, tout en dégustant des nachos avec du guacamole fait-maison ? Moi je n’attends que ça ! 

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

2 personnes ont donné leur avis sur cet article (note moyenne: 5/5)

Snacking : devenez franchisé avec ces concepts porteurs

Franchise Dubble
Dubble

Alimentation saine et plaisirs gourmands

Apport 40 000 €

Franchise Brioche Dorée
Brioche Dorée

Leader mondial de la restauration rapide à la française

Apport 100 000 €

Franchise NACHOS

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Intéressé par le secteur franchise sandwich ?
Pour créer une franchise NACHOS il faut un apport personnel de 60 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de franchise en restauration rapide et les franchises du secteur Hôtellerie Restauration.

Interviews

Actualités

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise Bagel Corner
Bagel Corner

Apport 70 000 €

Franchise BURGER KING®
BURGER KING®

Apport 250 000 €

Franchise Brioche Dorée
Brioche Dorée

Apport 100 000 €

Franchise Fresh Burritos
Fresh Burritos

Apport 40 000 €

Franchise Francesca
Francesca

Apport 60 000 €

Franchise Eat Salad
Eat Salad

Apport 150 000 €

Franchise Pizza Hut
Pizza Hut

Apport 80 000 €

Franchise BERLINER DAS ORIGINAL
BERLINER DAS ORIGINAL

Apport 40 000 €

Franchise POKAWA
POKAWA

Apport 80 000 €

Franchise Phood
Phood

Apport 70 000 €

Franchise IT ITALIAN TRATTORIA
IT ITALIAN TRATTORIA

Apport 200 000 €

Franchise BIOBURGER
BIOBURGER

Apport 170 000 €

Franchise Dubble
Dubble

Apport 40 000 €

Franchise King Marcel
King Marcel

Apport 180 000 €

Franchise Tutti Pizza
Tutti Pizza

Apport 40 000 €

Franchise Basilic & Co
Basilic & Co

Apport 30 000 €

Franchise LUNICCO
LUNICCO

Apport 60 000 €

Franchise BURGER DREAM
BURGER DREAM

Apport 50 000 €

Franchise Domino's Pizza
Domino's Pizza

Apport 80 000 €

Franchise Pizza Bonici
Pizza Bonici

Apport 15 000 €

Franchise Pizza Cosy
Pizza Cosy

Apport 40 000 €

Franchise 231 East Street
231 East Street

Apport 100 000 €

Franchise LA PIZZA DE NICO
LA PIZZA DE NICO

Apport 30 000 €

Franchise POUTINEBROS
POUTINEBROS

Apport 80 000 €

Franchise PITAYA
PITAYA

Apport 100 000 €

Franchise Pizz'eat
Pizz'eat

Apport 60 000 €

Franchise Tacos Avenue
Tacos Avenue

Apport 70 000 €

Franchise BCHEF
BCHEF

Apport 60 000 €

Franchise Tout et Bon
Tout et Bon

Apport 40 000 €