Dossiers de la franchise

Franchise : l’eldorado des nouveaux concepts

Publié par , le

Aquabiking, cigarette électronique … Des secteurs encore inconnus il y a quelques années émergent à vitesse grand V en France. Certains franchiseurs ont pris le train à temps : les concepts qu’ils ont créés ont du succès et les ouvertures de boutique se multiplient. Zoom sur quatre secteurs en croissance, avec l’avis de Franck Berthouloux, Consultant chez Adventi Franchise et membre du Collège des Experts de la Fédération française de la franchise, sur l’avenir de ces domaines.

Le boom de l’aquabiking

franchise Envido​Envido , Waterbike , Body Forme … Si l’on observe la multiplication des concepts d’aquabiking , pédaler dans l’eau est une activité que semblent apprécier les Français. Avantage de la formule : une pratique en cabine individuelle, sur rendez-vous, qui n’excède pas une demi-heure et qui promet des résultats visibles rapidement.

Il n’en a pas fallu plus pour séduire les urbains en mal de sport. Si l’on pensait que cette activité allait se développer uniquement dans les grosses villes en ciblant les CSP+, force est de constater que l'aquabiking s’est développé partout en France , touchant une clientèle bien plus large que la ménagère de plus de 50 ans en mal d’exercice.

Malgré des tarifs assez élevés, l’aquabiking a trouvé son public … et ses franchisés.  Les investissements à consentir étant assez conséquents pour ouvrir une boutique (de l’ordre de 200 000 euros selon la taille et l’équipement du local), l’entrepreneur souhaitant se lancer sur ce créneau ne doit pas négliger son étude de marché.

Les différents réseaux ayant investi le secteur de l' aquabiking  proposent en majorité  un contrat de licence de marque , les futurs franchisés doivent donc se renseigner sur le savoir-faire, la formation ou  l’accompagnement proposés, ce type de contrat étant par définition beaucoup moins engageant vis-à-vis des partenaires. 

L’avis de Franck Berthouloux, Consultant chez Adventi Franchise

Activité complémentaire pour des indépendants ou des réseaux exerçant dans le domaine de la remise en forme ou de l’esthétique, l’aquabiking s’est développé sous l’impulsion de franchiseurs ayant créé un concept permettant aux clients de pédaler au sein de cabines individuelles. Pour perdurer dans le temps, ces concepts devront, passé l’effet de mode, trouver des diversifications d’activité pour générer du chiffre d’affaires complémentaire. Les candidats à la franchise doivent, quant à eux, être attentifs à la rentabilité du modèle économique et à l’expérimentation du concept par la tête de réseau.

L’envol de la cigarette électronique

Je vapotte, tu vapottes, il vapotte…  La e-cigarette, créée en 2005 en Chine, a séduit les français et fait couler beaucoup d’encre. Entre le gouvernement qui souhaite restreindre son utilisation et les études qui pointent, là les avantages, là les méfaits de l’objet, les consommateurs ont de quoi être perdus… mais ils consomment.

Actuellement, environ 6% des Français, soit quelque 3 millions de personnes, déclarent avoir déjà essayé la cigarette électronique alors qu’1% l’utiliserait régulièrement. Ce marché représenterait par ailleurs 100 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit presque autant que le marché des produits permettant d'arrêter le tabac.

Et, parallèlement à l’essor des ventes de la e-cigarette sur le Web, les points de vente se multiplient, dans les grandes villes comme dans les plus petites. Partout, les boutiques poussent comme des champignons. On  recenserait aujourd’hui quelque 150 points de vente en France.

Clopinette, un des précurseurs implanté depuis avril 2011 au sein de l’Hexagone, compte d’ores et déjà 50 points de vente en succursale et en franchise. Alter Smoke, Shop Clop, J Well, Neovapo, KeepKontrol, Yes Store, SweetCIG, Ismoke… Les enseignes franchisées sont de plus en plus nombreuses. Sauront-elles s’adapter à l’évolution de la réglementation si elle intervenait ?

L’avis de Franck Berthouloux, Consultant chez Adventi Franchise

Après une valse d’avis contradictoires sur les méfaits et bienfaits de la e-cigarette et la volonté du Ministère de la Santé d’en limiter l’utilisation, les franchiseurs et les indépendants s’étant installés sur le secteur vont probablement devoir faire face au lobbying des buralistes qui tentent de récupérer le marché. Sans compter la volonté des grands cigarettiers  de s’imposer, à l’instar de Malboro qui a déposé en août dernier une série de brevets sur la cigarette électronique . Le candidat à la franchise qui se lance doit donc être conscient du risque qu’il prend, sans pouvoir forcément l’identifier. Par ailleurs, le candidat à la franchise doit s’assurer que son franchiseur maîtrise parfaitement toute sa chaîne d’approvisionnement des e-cigarette et être vigilant quant au modèle de revenu de la tête de réseau.

La multiplication des supérettes de proximité

franchise Carrefour City ​Les consommateurs sont unanimes : il est bien pratique de satisfaire une envie pressante de gâteaux ou de palier à une pénurie de soda à l’heure où les supermarchés ont déjà fermé leurs portes et sans avoir à aller à l’autre bout de la ville.

Les distributeurs l’ont bien compris et, depuis quelques années, les petites supérettes de proximité fleurissent en centre-ville . Toutes les marques ont décliné leur enseigne en version mini : Monoprix avec Monop’ , Carrefour avec Carrefour City , Auchan avec  A deux pas… Ces nouveaux formats de vente permettent de relancer le commerce de proximité tout en répondant aux besoins d’une clientèle hétéroclite.

La superficie des supérettes étant inférieure à 1 000 m2 , celles-ci ne sont pas soumises à l’interdiction d’ouvrir les dimanches : un avantage non négligeable, les grandes surfaces étant quant à elles contraintes de fermer leurs portes ce jour-là.  En revanche, pour les entrepreneurs souhaitant s’installer sur ce créneau : la disponibilité est un des critères principal. Ouvertes parfois 7 jours sur 7, sur une amplitude horaire très large, les supérettes de proximité réclament des gérants investis.  

Pour réussir leur expansion, les enseignes alimentaires cherchent toutes des patrons , à la fois bons managers, bons commerçants et bons gestionnaires. Et lorsqu’ils ne disposent pas des fonds nécessaires pour devenir propriétaire de leur fonds de commerce, la plupart des réseaux aident leurs partenaires avec le système de la location-gérance. Il s’agit pour les créateurs de louer leur fonds de commerce. Après capitalisation des résultats, ils disposent de l'apport nécessaire pour l'acquisition de leur propre magasin.

L’avis de Franck Berthouloux, Consultant chez Adventi Franchise

Profitant du fait que l’ouverture d’une surface commerciale alimentaire de moins de 1000 m² ne soit soumise à une demande d’autorisation à la commission départementale d'aménagement commercial (CDAC), les distributeurs ont multiplié les supérettes de proximité .  Ces derniers semblent correspondre à une réelle attente des consommateurs. L’alimentaire demeure une valeur sûre pour le candidat à la franchise, bien que les conditions d’exploitation ne soient pas toujours intéressantes et dans tous les cas contraignantes en termes de rythme de travail.

Les concepts pour animaux : un marché en plein essor

Selon la FACCO, la Chambre  Syndicale  des  Fabricants  d'Aliments  Préparés  pour  Chiens, Chats,  Oiseaux  et  autres Animaux  Familiers, la France compte actuellement 63 millions d'animaux de compagnie .  En France, plus d'un foyer sur deux possède un chien, un chat, poisson rouge ou un rongeur. Après les poissons (36,4 millions), les chats et les chiens arrivent dans le trio de tête des animaux domestiques préférés des Français, avec respectivement 10,7 millions et 7,8 millions.

Valeur refuge avec la famille, nos amis à quatre pattes sont de plus en plus bichonnés et les Français augmentent sans cesse les dépenses relatives à leurs compagnons à poils. Le toilettage compte quelques réseaux comme Le Palace Canin, Au charme canin ou encore Friz’ou , qui a compté le célèbre Président de la République Jacques Chirac, ou plutôt son fidèle compagnon parmi ses clients… Parmi les principaux postes de croissance, l'agroalimentaire qui représente près de trois quarts des dépenses et qui est porté par une recherche et un marketing actifs.

Il est loin le temps où les animaux de compagnie mangeaient les restes de la maisonnée. Aujourd’hui, chiens et chats disposent de leur boutique attitrée. Si ce créneau s’est bien développé avec des marques très actives comme Tom&CoHusse , Rapid’Croq , la Croquetterie ou Pet’s Planet, d’autres demeurent marginaux en franchise à l’instar du gardiennage, des centres d’éducation et de dressage ou encore des services funéraires. Sur ce marché, seule une compagnie semble être véritablement active : l’envolé . D'autres concepts originaux comme le bar à chat voient également le jour. 

L’avis de Franck Berthouloux, Consultant chez Adventi Franchise

S’il existe une vraie niche de marché autour des concepts de nutrition et de la vente de produits pour animaux, les activités de services comme le toilettage et le gardiennage se sont sans doute moins développées en franchise car elles demeurent moins génératrices de chiffre d’affaires. Il existe toutefois des concepts originaux émanant pour l’heure d’indépendants dans certaines régions. Les développer en franchise réclame toutefois un savoir-faire spécifique, autre que la gestion de la relation client, et des fonds très importants.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote