Dossiers de la franchise

Franchise restauration. Agir pour doper la fréquentation

Publié par , le | Franchise restauration

Un avis de tempête sur la restauration est annoncé, le vent souffle déjà fort depuis fin juin 2012. Les fréquentations de toutes les formes de restauration hors domicile reculent. C’est la 2ème conséquence de la crise, après la réduction des dépenses par les consommateurs entamée depuis 2010. Mais l’avis de tempête ne réside pas là puisque cette situation est connue des restaurateurs depuis maintenant près de 4 ans.

Ces enseignes rentables recrutent
Franchise MY LITTLE WARUNG
MY LITTLE WARUNG

Restauration rapide d'inspiration sud-est asiatique

Apport 100 000 €

Popotes, Cantine Respectueuse
Popotes, Cantine Respectueuse

Popotes, Cantine respectueuse : UNE nouvelle génération de restauration.

Apport 25 000 €

Franchise La Côte & l'Arête
La Côte & l'Arête

Restauration grillade et plancha

Apport 250 000 €

Franchise Steak n Shake
Steak n Shake

Le Spécialiste du Steakburger® depuis 1934

Apport 300 000 €

Alors de quoi s’agit-il ? De l’écrasement des marges. Le SMIC a augmenté de 2% au 1er juillet, les matières premières continuent leur ascension, l’énergie coute de plus en plus cher sans parler des frais de transport qui s’envolent  et bien évidemment du poids des charges de personnel et de l’éventuelle remontée du taux de TVA dans les semaines à venir. La répercussion sur les prix de vente est de moins en moins possible au risque de devenir trop cher ou de se dépositionner et sortir du marché. On le sait depuis 2 ans, la sensibilité aux prix est devenue très forte. Alors quelles sont les solutions pour enrayer cet écrasement des marges ? Baisser le niveau de qualité en vendant au même prix. C’est peu recommandable avec des consommateurs de plus en plus à la recherche de gout et de plaisir.
" Alors quelles sont les solutions... ? "Diminuer les quantités  en vendant au même prix, c’est risqué car le manque de générosité dans l’assiette est de plus en plus critiqué. Il n’est donc pas évident et à la fois périlleux d’agir contre la chute de fréquentation. 2 pistes sont néanmoins à explorer pour tenter de relancer les fréquentations.

Etre le moins cher ou être le meilleur mais…pas les 2 !



Etre le moins cher nécessite de faire de gros volumes pour être rentable. Etre le meilleur nécessite une rigueur sur la qualité de façon constante aussi bien dans l’assiette, qu’au niveau du service et de l’intérieur de l’établissement, cela nécessite des investissements. Ceux qui n’ont pas encore choisit leur positionnement doivent le faire de façon urgente au risque de ne plus être attractif, et diminuer doucement mais surement leur taux de fidélisation. Ceux qui l’on déjà fait doivent passer à la fidélisation (la vraie !). Faire revenir un nouveau client et faire revenir plus souvent un client déjà fidele. Les techniques de fidélisation ne manquent pas, mais la meilleure façon de donner envie à un client de revenir est de lui faire plaisir et de le marquer quand il est dans le restaurant, plutôt que d’investir dans la publicité et dans la communication après coup.
Pourquoi ? Tout simplement pour qu’il pense à vous plus qu’à d’autres la prochaine fois qu’il prononcera la phrase « on déjeune ou à midi ? » ou bien « On se fait un resto ce soir ? ». Maintenir son chiffre d’affaires ou l’augmenter dans de bonnes conditions de rentabilité ne passera désormais que par la fidélisation. La plupart des restaurateurs ont déjà taillés dans les charges, tailler encore plus sera extrêmement dangereux et aura des conséquences du type : rythme de service trop lent par manque de personnel en salle, restitution du produit dans l’assiette médiocre à cause de la formation qui n’a pas été faite correctement ou pas du tout, absence de sourire et d’amabilité à cause d’un recrutement innaproprié…

Un marché  porteur avec de plus en plus de clients



franchise restauration Dans les années 80 un consultant disait que l’objectif d’un restaurant était d’atteindre les 4 AS. Un Accueil Souriant, une Ambiance Sympathique, une Assiette Savoureuse et une Addition Sage. Aujourd’hui ceci n’est plus un objectif mais une condition pour être un restaurant aux yeux des clients. A ces fondamentaux du métier de restaurateur qui doivent être respectés en permanence au quotidien, s’ajoute une équation complexe à résoudre. Nous sommes sur un marché porteur avec de plus en plus de clients qui se nourriront hors de leur domicile, mais qui sortiront individuellement moins. Ils déstructureront leur repas et iront chercher le prix bas tout en préservant la qualité. Un grand chef d’entreprise de la restauration m’a dit il y a quelques jours « C’est dans le tempête que l’on reconnait les bon marins ! »

Vous pouvez également consulter toutes les offres Hôtellerie Restauration.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Les derniers articles du secteur

rejoignez ces réseaux en croissance
Doppio Malto propose une authentique expérience de dégustation de bière, exaltée par un menu composé de plats italiens à la hauteur.
Doppio Malto

Doppio Malto propose une authentique expérience de dégustation de bière, exaltée par un menu composé de plats italiens à la hauteur.

Apport 250 000 €

Restaurant diner américain
Memphis (Coffee)

Restaurant diner américain

Apport 150 000 €

Cuisine d'Asie du Sud-Est
Santosha

Cuisine d'Asie du Sud-Est

Apport 75 000 €

Leader du marché de la coiffure de luxe dans le monde
DESSANGE

Leader du marché de la coiffure de luxe dans le monde

Apport 50 000 €

Enseigne spécialisée dans l'aménagement intérieur et l'installation de mobilier gain de place
LA PLACE DANS LA MAISON

Enseigne spécialisée dans l'aménagement intérieur et l'installation de mobilier gain de place

Apport 20 000 €