Comment devenir barbier ?

Depuis de nombreuses années, la tendance de la barbe a fait son grand retour ! La profession de barbier est revenue à la mode à la fin des années 2000 en France. Ce métier connaît aujourd’hui un renouveau d’activité avec de nombreuses ouvertures de barbershops partout en Europe mais également dans l’Hexagone.

Pour ceux qui pensent à exercer ce métier en plein essor, voilà tout ce qu’il faut savoir en quelques étapes :

Etape 1 - Connaitre le métier de barbier

Le barbier est un professionnel de la coiffure qui a reçu une formation sur le rasage et la taille de la barbe ainsi que sur les soins à appliquer pour son entretien. Sa clientèle est exclusivement masculine. Contrairement au barbier d’avant, qui avait pour seule mission d’entretenir la barbe ou la moustache, le barbier d’aujourd’hui peut aussi s’occuper des cheveux de ses clients. Cependant, le barbier est vraiment le spécialiste de l’entretien et des soins de la barbe.

Le barbier pratique le rasage selon la technique du rasage à l’ancienne (couteau et blaireau). Il est capable de donner une forme particulière à des moustaches, de tailler un bouc et d’affiner les lignes de la moustache.

Dans le métier de barbier également, les techniques sont en évolution continue. Il doit donc se tenir au courant des nouvelles tendances pour les proposer à sa clientèle.

Il réalise également des épilations des sourcils et des poils du nez, des extensions, des colorations ainsi que du brushing de barbe et de moustache. Tout comme le coiffeur, le barbier peut réaliser une coupe afin d’obtenir l’harmonie parfaite entre cheveux et barbe. Des soins du visage peuvent aussi être proposés, l’occasion d’offrir au client un moment de détente et de bien-être dans le salon.

devenir barbier

Etape 2 - Choisir les études ou une formation pour devenir barbier

Il n’existe aucun diplôme d’Etat pour pratiquer ce métier mais il est indispensable de suivre une formation en coiffure pour acquérir les savoirs nécessaires. Il faut ensuite se spécialiser via des formations privées ou des stages auprès de maîtres barbiers.

Plusieurs solutions sont envisageables, soit dans le cadre de la formation initiale soit dans celui de la formation continue, permettant une reconversion professionnelle comme barbier.

Formation initiale :

  • Niveau CAP, CAP coiffure. Accessible dès la 3ème, il se prépare en 2 ans pour devenir coiffeur mais ne pourra pas ouvrir son salon,
  • Niveau BAC, BP coiffure. Accessible après le CAP, il se prépare en 1 an, en apprentissage et permet de perfectionner les connaissances et les techniques de coiffure acquises précédemment et d’acquérir des compétences en management et gestion d’un salon.

Formation continue :

  • Dans le cadre d’une évolution ou d’une réorientation professionnelle, il est possible de devenir barbier par la voie de la formation continue en préparant les diplômes cités ci-dessus.

ouvrir salon barbier

Etape 3 - Développer les qualités requises pour devenir barbier

Pour devenir barbier, le plus important est d’avoir un réel engouement pour le métier ! Mais pour un métier aussi technique, d’autres qualités sont très demandées.

Parce que chaque client est unique, le barbier doit s’adapter aux demandes de chacun, être attentif et diplomate avec un bon relationnel. Un sens artistique et un regard pointu sont aussi nécessaires pour conseiller et orienter ses clients avec efficacité.

L’utilisation d’un couteau à lame est plus risquée que celle d’un rasoir moderne. Pour mener à bien sa mission, le barbier doit donc être très habile, doté d’une certaine dextérité et faire preuve d’une grande précision.

Rigoureux et perfectionniste, le barbier doit laisser au client une peau rasée au plus près et parfaitement hydratée. Le barbier doit généralement maîtriser les techniques de rasage pour fidéliser sa clientèle.

Comme pour tout métier lié à la beauté, il doit avoir une hygiène et une propreté irréprochable.

Etape 4 - Franchir le pas et se mettre à son compte pour ouvrir un salon barbier

Un barbier exerce son métier en salon de coiffure indépendant ou franchisé ou bien dans un barbershop, comme il peut aussi l’exercer à domicile. La profession étant en plein essor et la clientèle en augmentation permanente, le métier de barbier offre de véritables opportunités de reconversion professionnelle.

Après plusieurs années d’expérience en tant que salarié, le barbier peut choisir de créer son propre salon. Pour concrétiser son projet et acquérir les compétences en management et gestion d’un salon, il devra obtenir au préalable un Brevet Professionnel (BP) de Coiffure.

Pour ceux qui souhaitent se mettre à leur compte en rejoignant un réseau de franchises, il suffit de choisir le bon concept avant de se lancer. Intégrer un réseau de franchise apporte des avantages multiples : concept éprouvé, gain de temps, conseils d’aménagement, formation aux techniques de travail, étude de marché clé en main…

Le budget nécessaire pour ouvrir un salon de coiffure barbier est très variable (dès 5 000€), en fonction du lieu d’implantation, l’ampleur des travaux à réaliser…

guide franchise

Guide gratuit pour créer son entreprise

Téléchargez gratuitement le Guide de la franchise (édition 2020) qui vous expliquera la franchise étape par étape et vous donnera toutes les clés pour réussir votre projet.

Télécharger

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)