Interview franchise Balloïde Photo

Interview de Jacques Desbiolles, de la franchise Balloïde-Photo

Jacques Desbiolles - le

C’est à la fin des années 90 que David Jamet a mis au point le concept de Balloïde-Photo, lançant un début de réseau dès 2003. En 2008, les trois plus anciens franchisés du groupe reprennent la direction. Il s’agit de Christophe Rebière, de Laurent Delage et de Jacques Desbiolles, directeur du développement. Nous avons rencontré ce dernier pour lui poser quelques questions en ce début d’année 2009...

: Sur quel concept repose Balloïde-Photo et quels clients font appel à vous ?

Jacques Desbiolles : Balloïde-Photo, c’est de la photographie aérienne de basse altitude par ballon captif piloté du sol et dont les images sont reprises par un écran.
Nous nous adressons à une clientèle majoritairement professionnelle : cabinets d’architecte, collectivités locales, mairies… De grandes entreprises font aussi appel à nos services : GDF, Bouygues, Vinci. Notre appareillage est fort utile également dans l’immobilier, au stade du dépôt de permis, de la construction ou de la vente.

Quelques mots sur votre développement ?

En ce début 2009, 6 nouveaux franchisés nous rejoignent, pour porter à 30 le nombre de franchisés en France, mais nous nous développons aussi hors de nos frontières, puisque nous avons neuf représentants au sein des sept pays suivants : la Belgique, l’Espagne, le Portugal, la Suisse, la Hongrie, la Roumanie et la Sardaigne (Italie). Nous avons des contacts avancés en Europe avec l’Italie, l’Angleterre et l’Allemagne, et au-delà de l’Union avec le Canada et la Chine.

En ce début d’année, pouvez-vous nous dévoiler vos objectifs pour ces prochains mois ?

Nous comptons recruter une dizaine de franchisés en 2009 pour atteindre 40 unités en fin d’année. Les candidats qui nous rejoignent sont souvent des cadres en reconversion, intéressés par une activité pouvant se pratiquer seul et ne nécessitant pas de local ni de stock. Nous fournissons une formation technique et commerciale complète, si bien qu’il n’y a pas de pré-requis pour faire partie de notre groupe.

Le mot de la fin ?

Nous avons le sentiment d’exercer une activité plaisante et même un peu magique, et Balloïde-Photo dégage une image sympathique.
De plus, nous respectons le Grenelle de l’Environnement, puisque notre procédé n’est pas polluant. C’est un atout très important et très apprécié des collectivités locales entre autres…
Nous avons lancé récemment la thermographie aérienne, qui permet d’effectuer des diagnostics énergétiques pour lutter contre la déperdition de chaleur dans les bâtiments. En effet, afin de rester dans le peloton de tête de notre profession, nous faisons constamment évoluer notre offre et proposons des solutions toujours plus innovantes à nos clients.

Propos recueillis par Rodolphe Hatchadourian

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Les franchises qui recrutent dans le même secteur :

Franchise Signarama
Signarama

1er réseau mondial de communication visuelle

Apport 30 000 €

Franchise Sowink
Sowink

Réseau d'agences web locales, spécialisées dans l'accompagnement des petites entreprises

Apport 3 000 €

Pour créer une franchise Balloïde Photo il faut un apport personnel de 15 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur Franchise communication
Découvrez les chaines spécialisées sur la page franchise Franchise communication

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise Signarama
Signarama

Apport 30 000 €

Franchise Pano
Pano

Apport 20 000 €

Franchise Sowink
Sowink

Apport 3 000 €