Interview franchise La Croissanterie

Interview de Jean-Luc Bret, Président de La Croissanterie

Jean-Luc Bret - le

Lancée en 1977, La Croissanterie fait partie des précurseurs de la restauration rapide à la française. Aujourd’hui à la tête de 175 points de vente, le réseau vient de s’implanter en franchise, au cœur du centre Commercial Le Millénaire à Aubervilliers (93). Président de l’enseigne, Jean-Luc Bret nous dévoile l’actualité du réseau et les projets d’expansion pour les semaines à venir. Son ambition : ouvrir une vingtaine de restaurants en 2011.

: Vous venez de lancer une gamme premium de sandwichs. Qu’attendez-vous d’une telle offre ? Va-t-on assister à une montée en gamme de La Croissanterie ?

Jean-Luc Bret 2Jean-Luc Bret : La gamme premium a été lancée il y a 24 mois. Nous avons choisi de faire appel au chef culinaire TV Yvan Cadiou, pour développer cette nouvelle ligne de sandwiches de Chef. Depuis début mai 2011, elle est disponible dans l'ensemble de nos restaurants.
Cette montée en gamme correspond à une attente forte du consommateur, qui peut avoir envie un jour d’un produit bon et pas cher et un autre jour d’une référence un peu plus qualitative. Le lancement d’une telle gamme laisse entrevoir une croissance du chiffre d’affaires. Cependant, elle ne devrait pas dépasser 30% de notre offre produits.

La Croissanterie fait partie des précurseurs de la restauration rapide à la française. Quelles ont été les principales évolutions du concept depuis son apparition sur le marché ?

Quand nous avons lancé La Croissanterie en 1977, notre gamme était relativement courte, avec 8 à 10 références à notre carte. Aujourd’hui, nous proposons plus de 50 références et notre assortiment est sans cesse enrichi de nouveaux produits. Au fil du temps, nous avons beaucoup développé notre offre pour le déjeuner. Depuis notre lancement, le comportement du consommateur a fortement évolué sur notre cœur de marché. Il se tourne vers des formules plus rapides et plus accessibles. Nous avons réfléchi aux meilleurs moyens d’y répondre.
Aujourd’hui, 60% du chiffre d’affaires de nos restaurants est réalisé au moment du déjeuner. 25% l’après-midi et 15% le matin pour le petit déjeuner. Lors du déjeuner, 65% du chiffre d’affaires est réalisé par les sandwiches. Le reste venant des salades, plats chauds et tartes salées.

Sur votre segment de marché, la concurrence est très forte. Qu’est-ce qui différencie La Croissanterie des autres acteurs sous enseigne ?

La restauration rapide semble un métier facile d’accès de l’extérieur. Tout le monde pense que cela est simple de fabriquer et de vendre des sandwiches. Cela n’est pourtant pas le cas. Le savoir-faire en ce domaine s’inscrit dans la durée. A ce titre, ma plus grande fierté est la pérennité de notre réseau. La Croissanterie va en effet fêter ses 35 ans d’existence en 2012. Peu d’enseignes peuvent dire de même aujourd’hui.
La Croissanterie lance deux cartes par an, avec à chaque fois 25 à 30 produits nouveaux. Nous avons la gamme la plus large du marché. C’est ce qui fait aussi la force d’une enseigne comme la nôtre.

La Croissanterie

Plus globalement, qu’avez-vous mis en place pour réussir à fidéliser votre clientèle ?

La Croissanterie propose un programme de fidélité véritablement innovant qui utilise la technologie du code barre 2 D et le RFID. Ce programme fonctionne soit avec une carte de fidélité papier distribuée dans nos magasins mais aussi avec le Pass Navigo ou encore avec votre Smart Phone.
En restaurant, le consommateur pilote lui-même et en temps réel son programme de fidélité via un écran tactile placé devant les caisses et relié à Internet.
Testé pendant 18 mois dans trois de nos restaurants, elle est déployée dans l’ensemble de notre réseau depuis le mois de janvier 2011.
Lors de la 3ème remise des Trophées SCOPS de l'Innovation Commerciale à l'Université Paris-Dauphine, cette carte de fidélité a été récompensée par le Trophée de la Meilleure Innovation en Programme de Fidélité.

Quel bilan tirez-vous de l’année 2010 et des 4 premiers mois de l’année 2011 ?

L’année 2010 restera comme une année compliquée pour la consommation. Dans notre cœur de métier, notre activité est directement liée à la fréquentation des centres commerciaux où nous sommes traditionnellement très implantés.
En 2010, La Croissanterie a vu son chiffre d’affaires progresser de + 5,3% à périmètre évolutif (10 ouvertures au cours de l’exercice) et de + 2,7% à parc constant.
Sur les 4 premiers mois de l’année 2011, le réseau a vu son chiffre d’affaires progresser de 7% à surface évolutive. Les deux premiers mois de l’année 2011 ont été plutôt bons. Mars et avril se sont révélés plus compliqués.

Quelles sont vos ambitions de développement pour l’année 2011 ? Quelle part tiendra la franchise dans cette stratégie ? A combien de points de vente estimez-vous le potentiel de La Croissanterie en France ?

Après les 10 ouvertures réalisées en 2010, notre ambition est de procéder à une vingtaine d’inaugurations en cette année 2011. Sur les 175 points de vente aujourd’hui en activité, 60% sont exploités en propre, le reste en franchise. Notre objectif est de parvenir à une parité de 50/50 à l’horizon 2014.
Il nous reste beaucoup d’emplacements pour ouvrir de nouveaux restaurants. Le marché est évolutif et chaque année se créent des nouveaux lieux de consommation : musée, hôpital, gare, aéroport, autoroute, centre-ville, centre commercial. Voilà pour les années à venir nos lieux de développement. Ils sont vastes et très passionnants !

Bio : ces enseignes tendances recrutent

Franchise Le 17.45
Le 17.45

Restaurant 100 % spécialiste des planches à composer de fromage et charcuterie

Apport 80 000 €

Franchise Casino Shop
Casino Shop

LE MAGASIN à portée de main

Apport 75 000 €

Franchise La Croissanterie

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour créer une franchise La Croissanterie il faut un apport personnel de 75 000 €. Vous souhaitez créer une entreprise dans le secteur franchise en restauration rapide et fast food
Votre projet de création s'oriente vers le secteur sandwich ?
Découvrez les meilleures franchises répérées par l'observatoire sur notre page dédiée à la franchise sandwich, mais également les chaines spécialisées sur la page franchise franchise en restauration rapide et fast food

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Actualités

Interviews

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise BCHEF
BCHEF

Apport 80 000 €

Franchise Bagel Corner
Bagel Corner

Apport 70 000 €

Franchise LA FAMILLE
LA FAMILLE

Apport 120 000 €

Franchise Basilic & Co
Basilic & Co

Apport 50 000 €

Franchise GREEN TUKKY
GREEN TUKKY

Apport 15 000 €

Franchise Pizza Bonici
Pizza Bonici

Apport 15 000 €

Franchise ÔCARGO
ÔCARGO

Apport 160 000 €

Franchise Dreams Donuts
Dreams Donuts

Apport 30 000 €

Franchise CLASS'CROUTE
CLASS'CROUTE

Apport 100 000 €

Franchise Brioche Dorée
Brioche Dorée

Apport 120 000 €

Franchise Francesca
Francesca

Apport 60 000 €

Franchise EXKi
EXKi

Apport 100 000 €

Franchise Tout & Bon
Tout & Bon

Apport 50 000 €

Franchise TOHANA
TOHANA

Apport 80 000 €

Franchise Spok
Spok

Apport 80 000 €

Franchise Tacos Avenue
Tacos Avenue

Apport 35 000 €

Franchise Tutti Pizza
Tutti Pizza

Apport 40 000 €

Franchise BERLINER DAS ORIGINAL
BERLINER DAS ORIGINAL

Apport 50 000 €

Franchise Pomme de Pain
Pomme de Pain

Apport 120 000 €

Franchise G.APERO
G.APERO

Apport 15 000 €

Franchise La Pizza de Nico
La Pizza de Nico

Apport 60 000 €