Quelle franchise pour une commune de 10 000 habitants

Quel est le nombre minimum d’habitants en-deçà duquel il sera difficile, voire quasiment impossible de faire fonctionner son point de vente franchisé ?

S’il est difficile de répondre avec précision à cette question, on peut tout de même considérer que la barre des 10 000 habitants constitue un seuil à prendre en considération : c’est en effet l’étalon à partir duquel l’INSEE mesure le nombre de commerces par habitant. Et les dernières études publiées par l’organisme sont riches d’enseignements pour les entrepreneurs en herbe, donnant de très bonnes indications des chances de succès de son commerce, en fonction du nombre de concurrents déjà installés ou de l’évolution démographique de la commune où l’on souhaite s’implanter.

Il existe de grands écarts entre les différentes régions françaises, écarts autant dus à des situations démographiques particulières qu’à un historique commercial spécifique.
Il est absolument primordial, nous ne répéterons jamais assez, d’effectuer une sérieuse étude de marché préalablement à l’ouverture de son point de vente franchisé, afin de valider définitivement l’emplacement de son choix. En effet, le taux d’équipement des habitants, leur niveau de vie, la présence de concurrents, l’existence de grandes enseignes ou l’attraction que peut exercer un site touristique proche sont autant de paramètres à prendre en compte.

Ainsi, si l’on s’en tient aux commerces de bouche, l’INSEE nous apprend qu’en moyenne, la France compte 7 boulangeries en incluant les terminaux de cuisson comme Le Fournil des Provinces ou La Mie Câline), 4 supérettes et 3 boucheries pour 10 000 habitants.

Sur la France entière, la dernière étude INSEE indiquait que la France comptait un peu plus de 10 boutiques de vêtements pour 10 000 habitants, .3 magasins de fleurs et également 3 papeteries, 2 magasins de meubles et 2 chausseurs et seulement 1 magasin de bricolage, toujours pour 10 000 habitants. Mais là encore, ce taux varie grandement en fonction des régions et si l’on s’en tient au prêt-à-porter, il se trouve que la Corse, la région PACA, l’Ile de France et l’Aquitaine sont fort bien loties en la matière, tandis qu’il reste de nombreuses places à prendre en Picardie, dans le Centre et en Nord-Pas-de-Calais .

Si vous avez le projet d’ouvrir une supérette, nous vous suggérons de le faire dans les départements de la Côte d’Or et en Moselle, où l’on ne compte que 2.5 établissements de ce genre (Carrefour Express, 8 à Huit ou Vival par exemple), là où la Corse détient le record en la matière, avec 10 magasins pour 10 000 habitants.

Vous le voyez, il est aisé de s’appuyer sur les chiffres délivrés par l’INSEE pour réaliser son étude de marché en vue de s’implanter dans une commune de 10 000 habitants. Une fois que le choix de sa commune est fait, il reste encore à trouver le bon franchiseur, qui saura indiquer avec précision l’emplacement qui donnera les plus grandes chances de succès à son projet de création d’entreprise.

Vous souhaitez en savoir plus ?
Vous pouvez également visiter notre page thématique franchise Terminal de cuisson ?

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 4/5 basée sur 1 votant