Interview franchise Café Muffin

Un entretien avec Michel et Georges Choueri

Michel et Georges Choueri - le

La naissance de Café Muffin repose sur l'expérience de deux frères, Michel et Georges Chouéri, qui ont peaufiné leur concept pendant onze ans au Canada avant de le décliner en France, le faisant évoluer vers une alliance du sucré et du salé, du goût américain et du goût français, de la restauration sur place et de la vente à emporter.

: Comment a débuté l’aventure de Café Muffin ?

Michel et Georges Choueri : Nous possédions, au Canada 4 établissements de restauration rapide sous l’enseigne était Mc Gill. C’était un concept de cafeterias, un peu haut de gamme, avec un service très complet de bar, sandwiches chauds et froids, le tout préparé sur place. J’ai reçu un appel d’un ami qui s’occupait du concept de restauration du Carrousel du Louvre dans lequel onze concepts avaient été mis en place… il leur manquait quelque chose venu du Canada.
On a fait le voyage, mon frère et moi et nous avons été séduits par l’idée. L’histoire a débuté ainsi. Après quelques mois de préparation, nous avons cédé les parts de nos restaurants canadiens et nous avons ouvert le restaurant du Louvre en 1993.
Ce premier point de vente a démarré immédiatement. Pour vous donner une idée, nous vendons deux à trois tonnes de café par an.

En 1997, nous avons ouvert Lille, avec un concept plus large, sur 121 m² : café, salon de thé, restauration rapide, salades variées, quiches… Nous y vendons environ 400 sandwiches par jour.

Comment définissez-vous votre concept ?

Café Muffin est un concept qui travaille tous les créneaux à toutes les heures. Mais ce qui compte le plus, c’est la qualité des produits. Nous avons créé nos propres recettes, c’est très important, tant et si bien que même nos salariés ne sont pas mis dans le secret.

Nous avons deux concepts, selon l’emplacement et la surface que nous exploitons, de 50 à 120 m², mais quelque soit le concept, nous le rentabilisons au maximum. Le client peut consommer sur place ou emporter les produits. Le concept est un mix entre la pâtisserie dans laquelle on vient chercher des produits à consommer chez soi et le « café » avec une ambiance un peu salon de thé. Je rappelle que nous faisons tous nos produits sur place, devant le client.

Nous travaillons en ce moment sur les gammes de produits. Je pense que nous ajouterons rapidement des portions de pizza, des produits à base de farines allégées… Nous réfléchissons à des produits que se marieront bien avec ce que nous proposons déjà.

Comment vous situez-vous, par rapport à la concurrence ?

En France, il y a peu de concepts directement concurrents du nôtre. Nous regardons bien entendu ce que fait Starbuck, mais pour l’instant, je pense que nous avons encore un peu de temps avant qu’ils ne s’implantent. Vous savez, il est rare de voir, dans nos rues, des gens se promener avec leur gobelet de café à la main ! Je ne suis pas convaincu que cela puisse fonctionner ici.

Quels sont vos objectifs de développement ?

Le salon de la franchise a été un excellent test pour nous. Sans prétention, nous y avons rencontré un très grand succès ! Cela nous confirme dans nos objectifs.
Nous avons des signatures en cours, ce qui me fait dire que nous devrions signer cette année 4 contrats. L’objectif est de créer 8 magasins en propre et une vingtaine de franchises d’ici 3 ans.
D’autre part, nous regardons également ce qui se passe en Espagne et en Belgique. Ce sont des marchés sur lesquels nous devrions également bien réussir.

Que faut-il pour devenir franchisé de votre enseigne ?

En fait, nous recherchons des gens qui ont la volonté de travailler dans leur point de vente, qui auront le souci du service client et de bonnes capacités d’adaptation.
Vous savez, ouvrir un point de vente n’est pas un objectif en soi. Ce n’est que le début de l’aventure. Il faut ensuite gérer son point de vente, fidéliser sa clientèle, suivre l’évolution du marché…
Nous proposons une formation de huit semaines. Cette formation est importante, non seulement pour que le franchisé puisse acquérir les bases du métier, mais aussi pour qu’il puisse se faire une idée précise du métier qu’il va faire. Et pour nous aussi, c’est une période pendant laquelle nous vérifierons que les candidats seront bien à leur place et donc réussiront dans ce nouveau métier. C’est une phase importante du développement d’une enseigne. La sélection des franchisés est primordiale pour assurer la pérennité du réseau.
L’apport personnel du franchisé doit être de 50.000 € pour un point de vente de 40 à 80 m². Pour un « Grand » Muffin, il faut compter environ 100.000 € d’apport, ce qui représente à peu près 30 % du montant de l’investissement global.

Mais je voudrais ajouter que ce qui fait notre force, c’est non seulement la qualité de nos produits à des prix attractifs, mais aussi un accueil client très soigné.
Vous savez, il faut que la qualité soit constante, c’est primordial. Dans nos métiers, on peut satisfaire 1000 fois un client et le décevoir une fois. C’est cette dernière qu’il retiendra !

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Soyez le premier a donner votre avis (note moyenne: 0/5)

Restauration rapide : ces entreprises en croissance recrutent

Franchise BIOBURGER
BIOBURGER

L'unique fast-food 100% bio

Apport 170 000 €

Franchise Domino's Pizza
Domino's Pizza

Une marque reconnue et présente en France depuis 30 ans.

Apport 80 000 €

Franchise Café Muffin

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Pour ouvrir une franchise Café Muffin il faut un apport personnel de 85 000 €.
Vous pouvez également consulter toutes les offres de franchise en restauration rapide et les franchises du secteur Hôtellerie Restauration.

Interviews

Actualités

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise BIOBURGER
BIOBURGER

Apport 170 000 €

Franchise Subway®
Subway®

Apport 100 000 €

Franchise Fresh Burritos
Fresh Burritos

Apport 40 000 €

Franchise Pizza Hut
Pizza Hut

Apport 80 000 €

Franchise IT ITALIAN TRATTORIA
IT ITALIAN TRATTORIA

Apport 200 000 €

Franchise Tout et Bon
Tout et Bon

Apport 40 000 €

Franchise Bagel Corner
Bagel Corner

Apport 70 000 €

Franchise Pizza Cosy
Pizza Cosy

Apport 40 000 €

Franchise BURGER DREAM
BURGER DREAM

Apport 50 000 €

Franchise King Marcel
King Marcel

Apport 180 000 €

Franchise Phood
Phood

Apport 70 000 €

Franchise Dubble
Dubble

Apport 40 000 €

Franchise PITAYA
PITAYA

Apport 100 000 €

Franchise 231 East Street
231 East Street

Apport 100 000 €

Franchise Basilic & Co
Basilic & Co

Apport 30 000 €

Franchise La Pizza de Nico
La Pizza de Nico

Apport 42 000 €

Franchise Francesca
Francesca

Apport 60 000 €

Franchise Diners Burger
Diners Burger

Apport 100 000 €

Franchise Pizza Bonici
Pizza Bonici

Apport 15 000 €

Franchise Domino's Pizza
Domino's Pizza

Apport 80 000 €

Franchise Tutti Pizza
Tutti Pizza

Apport 40 000 €

Franchise BURGER KING®
BURGER KING®

Apport 250 000 €

Franchise Mythic Burger
Mythic Burger

Apport 80 000 €

Franchise Tacos Avenue
Tacos Avenue

Apport 70 000 €

Franchise BCHEF
BCHEF

Apport 60 000 €

Franchise Brioche Dorée
Brioche Dorée

Apport 100 000 €

Franchise La Boîte à Pizza
La Boîte à Pizza

Apport 60 000 €

Franchise LUNICCO
LUNICCO

Apport 60 000 €