Dossiers de la franchise

Devenir franchisé dans un secteur d’avenir : l’achat-cash

Publié par , le | Franchise commerce

Le secteur de l’ achat-cash se prête particulièrement bien au système de la franchise, car les consommateurs sont à la recherche de garanties sur les produits et les prix, une marque d’envergure nationale voire mondiale pouvant rassurer sur ces deux points cruciaux. L’Institut Xerfi-Precepta a publié il y a quelques semaines une étude venant confirmer l’engouement des Français pour le marché des biens d’occasion , et nous avons interrogé son auteur, Delphine David, pour cette interview. Nous passons également en revue les grands noms de l’achat-cash , à l’instar des Pl@net-Cash, Easy Cash, Cash Express et autres Cash Converters , à la recherche de candidats partout en France, pour travailler sur un marché dynamique dont le poids a atteint 5.5 milliards d’euros en 2012

Rodolphe Hatchadourian : Delphine David, bonjour, vous êtes Directrice d’Etudes chez Precepta, un Bureau d’Etudes de Xerfi spécialisé dans la consommation alimentaire et vous venez de superviser une étude analysant les tendances de consommation sur la distribution des biens d’occasion. Quels grands enseignements en tirez-vous ?

Ces enseignes rentables recrutent
Franchise Gamecash
Gamecash

Gaming et culture geek

Apport 50 000 €

Franchise Cash Converters
Cash Converters

Achat et vente de produits d'occasion

Apport 50 000 €

Franchise Troc.com
Troc.com

Leader europeen de l’occasion

Apport 70 000 €

Speed Queen
Speed Queen

N°1 mondial dans la laverie libre-service

Apport 20 000 €

Delphine David : Le marché de l’occasion recèle un très grand potentiel et le marché est en constante progression. Le contexte économique actuel nous pousse à penser qu’il en sera de même ces prochaines années, avec l’érosion du pouvoir d’achat des consommateurs qui les poussent à recourir au système D : la croissance annuelle devrait se maintenir à 6,5% par an en valeur jusqu’à l’horizon 2015. Au fil des ans, la pratique de l’achat d’occasion rentre dans les mœurs en raison des préoccupations écologiques tout d’abord, mais également de l’essor d’Internet qui a popularisé et même mondialisé l’échange de biens usagés.

Achat Cash

Rodolphe Hatchadourian : Existe-t-il un profil-type de personnes fréquentant les magasins d’achat-cash ?

Delphine David : Même s’il n’existe pas de profil unique, le croisement des données de plusieurs études nous indique que l’achat ou la vente de biens de seconde main (en achat comme en vente), est une activité pratiquée majoritairement par des personnes âgées de 25 à 49 ans, titulaires d’un diplôme, et touchant des revenus de 3 000 € en moyenne… on est loin du cliché réservant ce type de commerce à des individus dans le besoin.

Rodolphe Hatchadourian : Quel impact Internet a-t-il sur le secteur ?

Delphine David : Les enseignes d’achat-cash ont su tirer profit de l’explosion des sites Internet (leboncoin.fr, eBay, Price Minister…) pour proposer le même type de services à des clients souhaitant conserver le lien avec le magasin, soit par choix, soit tout simplement parce qu’elles n’ont pas d’accès à un ordinateur. Au sein d’un même réseau, le média Internet est complémentaire du point de vente physique, les dirigeants des enseignes nous confirmant que le taux de transformation est bien plus élevé dans les magasins que sur le web, où les internautes ne font parfois que surfer sans concrétiser en fin de navigation.

Rodolphe Hatchadourian : Quelles conséquences l’adoption par les Français de smartphones auront-elles sur ce marché dans un proche avenir selon vous ?

Delphine David : Nous pensons que les technologies nomades et les smartphones sont particulièrement bien adaptés au marché de l’occasion , le but poursuivi par les enseignes étant d’accompagner les consommateurs dans ses achats, même s’il se trouve éloigné de son domicile, de son bureau ou d’un magasin. Des solutions de paiement en ligne sont également déployées par les marques, avec un accent mis sur la sécurisation des transactions.
Il reste encore des progrès à faire dans le domaine des sites marchands et des applications et les enseignes s’y attellent, mettant en ligne régulièrement des versions rénovées de leurs portails ou bien utilisant le cross canal, soit la combinaison de toutes les formes de distribution et de moyens d’information, servant in fine à attirer les consommateurs vers les magasins où l’acte d’achat est réalisé.

Rodolphe Hatchadourian : Quelle a été l’évolution des ouvertures de magasins au cours de ces 5 dernières années en France ?

Delphine David : Entre 2009 et 2013, si l’on a constaté une légère baisse du nombre de boutiques de dépôts-vente , celle-ci est largement compensée par la hausse des unités pratiquant l’achat-cash , avec un doublement du nombre de magasins pour les marques Pl@net-Cash, Easy Cash, Cash Express et Cash Converters , pour ne citer que les plus connues. Nous assistons également à une hausse des points de vente situés en centre-ville sur des surfaces réduites, alors que jusqu’au milieu des années 2000, ceux-ci étaient confinés en périphérie, dans des entrepôts permettant d’exposer des objets de toute taille en grand nombre.
Aujourd’hui, les enseignes d’achat-vente et de dépôt-vente pèsent pour 10% du marché français en valeur, avec une part des magasins franchisés en augmentation constante.

Interview de Maryan Monin de la franchise Pl@net-Cash

Pl@net-Cash est un réseau de magasins d’achat-cash (achat et revente de produits d’occasion), dont le déploiement a connu une accélération depuis 2008, sous l’impulsion de deux ex-cadres dirigeants de Carrefour qui ont racheté la marque pour la développer. Après le succès remporté par les 5 magasins historiques, la marque a inauguré sous licence de marque une quinzaine de magasins, dont le dernier a ouvert à Bayonne en avril 2013.
Le responsable du développement de l’enseigne, M. Maryan Monin, revient pour nous en vidéo sur l’historique de l’enseigne et sur les profils qu’il recherche particulièrement.

Intéressé par la franchise Pl@net-Cash ?
Demandez une documentation

Apport
75 000 €
Droit d'entrée
City : 10000 € / Aut

Achat cash de biens d’occasions

Voir la ficheRecevoir une doc

Interview de Taïg Khris, égérie de la franchise Cash Converters

C’est pour redonner un coup de jeune à Cash Converters que l’enseigne d’achat-cash a choisi le champion de roller acrobatique Taïg Khris en tant que porte-drapeau. Ce dernier est venu sur Franchise Expo Paris 2013 afin de dire bonjour aux responsables de la marque, sans oublier de signer quelques autographes au passage. De quoi booster la notoriété de l’enseigne, qui compte plus de 110 magasins en France. C’est aux côtés du Président de Cash Converters, Christian Amiard, que l’Observatoire a interviewé Taïg Khris pour vous…

Intéressé par la franchise Cash Converters ?
Demandez une documentation

Apport
100 000 €
Ca 2ans
1.3 Million € et jus
Droit d'entrée
35 000 €

Achat et vente de produits d'occasion

Voir la ficheRecevoir une doc

Interview de Roger Beille de la franchise Cash Express

Cash Express est un concept d’achat-cash, proposant à la fois la vente et l’achat de biens d’occasion, au sein d’espaces dédiés. La marque cherche à accélérer son développement en France, et recherche à ce titre des personnes dotées d’une réelle envie d’entreprendre et d’un goût prononcé pour le commerce.
Cash Express vient d’ouvrir son 100ème magasin, en s’implantant pour la première fois en Belgique, dans la ville de Charleroi, mais l’enseigne est également férue de nouvelles technologies et c’est sur le salon Franchise Expo Paris 2013 qu’un "Live-Chat" a eu lieu, soit une heure durant laquelle les internautes connectés ont pu poser leurs questions au fondateur Roger Beille, qui répondait immédiatement en vidéo. Nous l’avons interviewé dans la foulée.

Intéressé par la franchise Cash Express ?
Demandez une documentation

Apport
50 000 €
Ca 2ans
à partir de 1 100 00
Droit d'entrée
à partir de 23 000 €

Produits d'occasion pour particuliers

Voir la ficheRecevoir une doc

Interview de Dominique Munier de la franchise La Trocante

La Trocante et ses 33 implantations sont tombés dans le giron de Troc.com en 2010, et les deux marques sont désormais développées de concert avec chacune leur spécialité : le dépôt-vente pour Troc.com et l’achat-cash pour la Trocante. Pour ce dernier réseau, Dominique Munier, dirigeant du groupe, nous indique être à la recherche de personnes dotées d’une forte motivation et souhaitant créer leur entreprise en ayant pris la mesure des efforts que cela implique. Il faut également avoir avec des affinités avec le métier, même si une solide formation est apportée par la tête de réseau avant l’ouverture.

La franchise La Trocante ne recrute pas sur l'Observatoire de la franchise

Apport
70 000 €
Ca 2ans
900 000 €
Droit d'entrée
30 000 €

Achat, vente de matériels d’occasion

Voir la fiche

Vous pouvez également consulter toutes les offres Commerces spécialisés.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

0 vote

Les 6 derniers articles du secteur

  • Les magasins d’achat-cash dans la course aux jouets de Noël
    19 décembre 2013
    A la veille de Noël, l’Observatoire vous propose un focus sur un secteur franchisé qui réalise une grande partie de son chiffre d’affaires au moment des fêtes, celui de l’achat-cash, avec des enseignes ...
  • Franchisés, profitez d’outils de communication nationaux
    12 décembre 2011
    Faire partie d’un réseau de franchise implique un certain nombre de devoirs (respect de la charte, adhésion à une centrale d’achat, versement d’une redevance…) mais également des droits, comme celui de ...
  • Le marché de l’occasion en pleine évolution
    10 février 2011
    Selon l’Observatoire Cetelem « Consommer Mieux en 2010 », pour six Français sur dix, l’un des moyens d’améliorer la qualité de vie est de limiter la consommation, mais cela ne signifie pas qu’il faut se ...
  • Les dépôts-ventes au cœur de nos cités
    12 juillet 2010
    A leur arrivée dans l’Hexagone dans les années 70, on trouvait les dépôts-ventes en priorité en périphérie de nos municipalités. Mais au fil des décennies, leur format s’est diversifié, allant vers une ...
  • Les franchises d’achat-cash alliées d’Internet
    22 mars 2010
    En ces temps de baisse de pouvoir d’achat, nombreux sont les entrepreneurs qui ont compris que le marché de l’occasion offrait de nombreuses possibilités de développement. Et loin de pâtir de la concurrence ...
  • Entretien avec Jean-Alexis Ferrant, de Cegma Topo, à propos du marché de l’occasion
    20 novembre 2009
    Jean-Alexis Ferrant est directeur de clientèle chez Cegma Topo. L’institut vient de publier une enquête portant sur les Français et le marché de l’occasion, un segment bien représenté en franchise à travers ...