Dossiers de la franchise

Restauration rapide : quelles sont les tendances ?

Publié par , le | Franchise restauration

Quelles sont les habitudes de consommation des Français au déjeuner et comment répondre à leurs attentes ? Cette question, tous les porteurs de projet du secteur de la restauration rapide se la posent. Avec raison, car avec la multiplication de l’offre, il n’est pas toujours facile de savoir vers quel segment s’orienter.

Quelles tendances de marché pour la restauration rapide ?

Restauration rapide : quelles sont les tendances ?Actuellement, 13% des déjeuners sont pris en restauration rapide en France et 70% des déjeuners sont pris hors foyer. Durant ces cinq dernières années, les consommateurs ont par ailleurs délaissé les déjeuners en entreprise pour d’autres solutions de restauration. Enfin, plus de 6% des déjeuners sont désormais pris en boulangerie/pâtisserie (Source : CHD Expert). C’est le segment qui progresse le plus en restauration rapide. Et les boulangeries pâtisseries ne s’y trompent pas puisqu’elles étaient 96% à proposer une offre de snacking en 2016, contre 88,5% en 2012. Enfin, la vente de sandwich en boulangerie a augmenté de 16% entre 2012 et 2016.

Un marché qui s’est densifié

Il faut savoir que les offres de restauration rapide ont explosé avant entre 2000 et 2013. Face à la profusion de l’offre, le secteur a commencé à connaître des difficultés à partir de 2014. Pourtant, l’offre a continué de grimper. Ainsi, alors qu’il existait 13 000 établissements de restauration rapide en 2013, on en recensait 39 000 en 2016. Aujourd’hui, le secteur a repris des couleurs et l’émergence qualitative des concepts entraînant une montée des prix n’a pas découragé les consommateurs qui répondent toujours présents.

Quels résultats pour les entreprises de restauration rapide

Le chiffre d’affaires moyen des établissements de restauration rapide s’établit à 254 000 euros au niveau national. On note que l’écart entre les entreprises de restauration rapide et celles dédiées à la restauration à table est assez faible.

Quel avenir pour les entreprises de restauration rapide ?

Les acteurs de la restauration rapide font face à quelques challenges. Le premier est de savoir fidéliser sa clientèle. Pour cela, ils doivent multiplier les solutions de restauration avec la mise en place de la livraison ou du click & collect par exemple. Leur deuxième challenge, c’est de ne pas s’enfermer dans le mono produit. Le nombre d’établissements dédiés au burger a triplé en cinq ans, le marché des bars à pâtes est arrivé à saturation… Pour accompagner le client et pour se démarquer, il semble judicieux de lui proposer des offres complémentaires. L’autre défi des acteurs de la restauration rapide va être de simplifier le nomadisme des clients en leur permettant facilement d’emporter le produit. Dans cette logique, la digitalisation des points de vente doit s’accélérer.

Quelles tendances en restauration rapide ?

Les habitudes de consommation évoluent. Désormais, les spécialistes de la restauration rapide doivent s’intéresser de près aux règles nutritionnelles pour proposer une offre dans l’air du temps. Car le consommateur entend se faire du bien en mangeant. C’est une véritable tendance de fond. Ainsi, quatre consommateurs sur 10 ont l’habitude de manger des plats végétariens, deux sur dix aiment manger vegan de temps en temps et 37% des personnes se sentent concernées par les qualités nutritionnelles de la nourriture qu’on leur propose. Précurseur de la tendance, l’enseigne Cojean qui illustre parfaitement cette proposition Healthy depuis sa création. Autre tendance : la personnalisation des recettes. Si cela impose de recruter un personnel plus important, c’est un concept qui plaît aux consommateurs et une formule adoptée par des enseignes comme Jour, Mangoo, Pita Pit ou encore Fresh Burritos. Il existe globalement une demande croissante pour la qualité. Les gens sont également sensibles aux arguments du manger local ou bio et ceux qui veulent se lancer ne doivent pas hésiter à regarder ce qui se passe aux USA où des concepts intéressants ont vu le jour.

Informations recueillies sur le salon Rapid Resto

Quelques concepts américains à découvrir :

Beef Steack qui, comme son nom ne l’indique pas, propose une offre de bols de légumes frais cuisinés devant le consommateur.

Brown Bag Seafood Co. propose une offre de restauration rapide avec des produits de la mer sourcés et préparés sur place.

Your Pie, qui se développe en franchise outre Atlantique, propose des pizzas personnalisables réalisées avec des ingrédients frais.

Les concepts de restauration rapide qui se développe en franchise en France :

King Marcel

Apport personnel : 170 000 euros
Investissement global : 550 000 euros

Fresh Burritos

Apport personnel : 80 000 euros
Investissement global : environ 1600 euros /m²

231 East Street

Apport personnel : 100 000 euros
Investissement global : 200 à 350 000 euros

Dubble

Apport personnel : 40 000 euros
Investissement global : 80 à 120 000 euros

Lady Sushi

Apport personnel : 20 000 euros
Investissement global : 74 à 116 000 euros

Bagel Corner

Apport personnel : 50 000 euros
Investissement global : entre 115 et 300 000 euros

Le Club Sandwich Café

Apport personnel : 75 000 euros
Investissement global : NC

Phood

Apport personnel : 60 000 euros
Investissement global : 100 à 200 000 euros

Subway

Apport personnel : 80 000 euros
Investissement global : 200 000 euros

Francesca

Apport personnel : 60 000 euros
Investissement global : 200 000 euros pour 80m²

Tout & Bon

Apport personnel : 40 000 euros
Investissement global : 110 000 euros

Basilic & Co

Apport personnel : 30 000 euros
Investissement global : entre 200 et 500 000 euros

La Boîte à pizza

Apport personnel : 60 000 euros
Investissement global : 200 000 euros dont 50 000 euros en crédit-bail possible

Domino’s Pizza

Apport personnel : 80 000 euros
Investissement global : 300 à 350 000 euros

Pita Pit

Apport personnel : 70 000 euros
Investissement global : 120 à 140 000 euros

Urbun

Apport personnel : 60 000 euros
Investissement global : 150 à 350 000 euros

Boco

Apport personnel : 100 000 euros
Investissement global : entre 250 et 350 000 euros

Mythic Burger

Apport personnel : 80 000 euros
Investissement global :200 000 euros HT

Nachos Mexican Grill

Apport personnel : 90 000 euros
Investissement global : entre 200 et 250 000 euros

BCHEF

Apport personnel : 30 000 euros
Investissement global : 150 à 350 000 euros

Pizza Hut

Apport personnel : 60 000 euros
Investissement global : 220 000 euros HT

Vous pouvez également consulter toutes les offres Hôtellerie Restauration.

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

Note moyenne 4/5 basée sur 9 votants

Les 15 derniers articles du secteur