Actualités de la franchise

Bons résultats en 2004

le
Léon de Bruxelles annonce, pour le 1er semestre 2004, une marge opérationnelle à 503 K€ et un résultat net de 509 K€. Cette performance, conforme aux attentes du groupe, s’appuie sur une santé commerciale et financière retrouvée et permet à Léon de Bruxelles d’organiser une reprise de l’expansion par création de nouveaux restaurants. Faits marquants du 1er semestre 2004Une dynamique de croissance organique Dans un marché en retournement favorable, le chiffre d’affaires de Léon de Bruxelles progresse de 20,8 % (+ 12,4 % à périmètre constant) à 26,8 M€. Cette nette progression de l’activité depuis le début de l’année est le résultat d’une stratégie commerciale efficace. Les resultats au rendez-vous Léon de Bruxelles confirme son retour à la rentabilité ; l’EBITDA progresse significativement pour s’établir au 30 juin 2004 à 1.815 K€. Le résultat d’ exploitation est, quant à lui, en hausse à 503 K€ et bénéficie pleinement de la politique de maîtrise des coûts qui se concrétise au 1er semestre par une baisse spectaculaire du « Prime Cost » des restaurants (coût matières premières + charges de personnel). Celui-ci atteint 65,2 % du chiffre d’ affaires contre 68,2 % à la même période de l’exercice précédent et 74,7 % au 1er semestre 2002. Après intégration du résultat financier et du résultat exceptionnel, le résultat net consolidé s’établit à 509 K€ à comparer à une perte de (661) K€ au 30 juin 2003. Une structure saine prete pour le developpement Le 1er semestre a été marqué par un niveau substantiel et en croissance du cash-flow opérationnel qui s’établit à 1,89 M€, alors qu’il était de 0,52 M€ au 1er semestre 2003. Sur la période, la Marge Brute d’Autofinancement double pour atteindre 1,46 M€. Le groupe dispose en outre d’un bilan particulièrement sain reposant sur une dette financière étalée sur 10 ans et adaptée aux capacités d’exploitation de l’ensemble consolidé. L’endettement net atteint 12,97 M€ contre 13,30 M€ au 30 juin 2003, malgré l’acquisition du restaurant des Champs Elysées. Rapporté au montant des capitaux propres de 11,96 M€, le gearing ressort à 1,08 contre 1,39 un an plus tôt. Les résultats du semestre écoulé confortent donc les choix stratégiques opérés. La direction du groupe reste mobilisée autour de fondements stratégiques puissants et efficaces : • Le développement du chiffre d’affaires et de la clientèle ; • La meilleure qualité du produit et du service ; • L’optimisation de la gestion des restaurants (motivation des équipes, maîtrise des coûts) ; Reprise d’un developpement maitrisé Léon de Bruxelles dispose d’une marque à forte notoriété, de produits et d’ un concept de restaurant qui séduisent un nombre croissant de clients ainsi que d’une organisation efficace. Le groupe est donc en mesure de s’engager dans un développement « naturel », reposant sur la croissance du nombre de restaurants à une cadence raisonnable. Jean-Louis Detry, Président du Conseil de Surveillance : « Tous les indicateurs de développement du Groupe sont au vert. La progression soutenue de l’activité et de nos résultats témoignent du succès du plan de marche que j’ai fixé en 2002 en organisant la reprise de la chaîne. Aujourd’hui ce plan franchit un nouveau cap avec le démarrage d’un programme d’ouverture de nouveaux restaurants. Ce programme va de pair avec la création d’une « Ecole Léon » qui permettra, en particulier aux équipes actuelles, d’optimiser encore leurs performances opérationnelles. C’est avec cette double mission de formation et d’ouvertures de nouveaux sites que Laurent Gillard entre aujourd’hui au Directoire. » Michel Morin, Président du Directoire : « Laurent Gillard, nommé Directeur Général Adjoint, prendra la responsabilité du développement et de la formation ; âgé de 41 ans, il était jusqu’à présent Directeur des opérations chez Léon de Bruxelles. Il a largement fait ses preuves en matière d’ expansion commerciale et concentrera désormais ses efforts sur l’ accroissement du parc et sur la formation des équipes. » « Nous privilégions une stratégie de développement par croissance interne financée par nos flux d’exploitation. Nous projetons de procéder à une dizaine d’ouvertures d’établissements en propre entre la fin de l’année prochaine et 2008, en favorisant principalement la périphérie des grandes villes. » Des objectifs de croissance rentable L’exercice 2004 sera marqué par une croissance organique soutenue. Le 3ème trimestre de l’exercice en cours confirme cette tendance avec un chiffre d’ affaires consolidé provisoire en hausse de 15 % à périmètre constant par rapport à la même période de l’exercice précédent. S’appuyant sur un développement équilibré, Léon de Bruxelles est ainsi en mesure de conforter sa position sur son marché et d’offrir durablement des perspectives de croissance régulière et rentable. Dans cette perspective, l’ exercice 2004 confirmera le redressement accompli du groupe avec un chiffre d’affaires à parc constant de l’ordre de 54 M€ pour un résultat net compris entre 1,5 et 2,0 M€.

Restaurant et restauration à thème : devenez franchisé avec ces concepts porteurs

Franchise Signorizza
Signorizza

Enseigne de pizzeria, restauration italienne et vente à emporter, proposant des pizzas cuites au feu de bois.

Apport 100 000 €

Franchise Santosha
Santosha

Cuisine d'Asie du Sud-Est

Apport 75 000 €

Franchise Léon de Bruxelles

Soyez prévenu dès que cette enseigne recrute des franchisés sur notre site.

Politique de Confidentialité

Actualités

Ces enseignes se développent et recherchent des franchisés

Franchise OBRIGADO RODIZIO
OBRIGADO RODIZIO

Apport 70 000 €

Franchise Hippopotamus
Hippopotamus

Apport 100 000 €

Franchise La Boucherie Restaurant
La Boucherie Restaurant

Apport 120 000 €

Franchise Del Arte
Del Arte

Apport 175 000 €

Franchise Memphis (Coffee)
Memphis (Coffee)

Apport 150 000 €

Franchise Buffalo Grill
Buffalo Grill

Apport 250 000 €

Franchise Garden Ice Café
Garden Ice Café

Apport 150 000 €

Franchise Maître Corbeau
Maître Corbeau

Apport 100 000 €

Franchise Au Bureau
Au Bureau

Apport 100 000 €

Franchise Santosha
Santosha

Apport 75 000 €

Franchise Steak n Shake
Steak n Shake

Apport 300 000 €

Franchise La Côte & l'Arête
La Côte & l'Arête

Apport 250 000 €

Franchise La Pizza de Nico
La Pizza de Nico

Apport 20 000 €

Franchise Signorizza
Signorizza

Apport 100 000 €

Franchise Factory & Co
Factory & Co

Apport 250 000 €