Ouvrir un petit magasin / petit commerce rentable

Avec plus de 2 000 réseaux qui se déploient sur des dizaines de secteurs d’activité différents, la franchise peut réellement exaucer les souhaits des entrepreneurs les plus divers. En dehors du métier lui-même, le critère financier est lui aussi incontournable dans le choix final de votre petit commerce rentable. C’est pourquoi nous vous proposons ici une sélection de concepts nécessitant une mise de fonds raisonnable, tout en dégageant une rentabilité avérée, comme le prouvent les expériences réussies des franchisés déjà en place.

ouvrir un petit magasin

2018 a été une très bonne année pour les commerçants et les artisans, qui ont vu leurs ventes croître de 0.7% selon les derniers chiffres de l’INSEE. Une tendance confirmée par le dernier relevé effectué par la FCGA (Fédération des Centres de Gestion Agréés), qui montre que sur les douze mois de 2018, cinq secteurs d’activité ont connu une croissance supérieure à ce qu’elle avait été en 2017. C’est sensiblement le cas dans l’hôtellerie et la restauration, dans les commerces alimentaires de détail, dans l’entretien automobile mais également dans les professions para-médicales et dans l’achat-cash.


Ouvrir un petit magasin de distribution de proximité : les différents formats

S’il est un secteur qui ne se tarira jamais, c’est bien celui de l’alimentaire : qu’il s’agisse des hommes ou des animaux (voir ci-dessous), se nourrir représente une nécessité qu’il est impossible d’éviter. C’est pourquoi les magasins spécialisés dans la vente de nourriture se multiplient dans nos villes et nos campagnes, sous divers formats. On trouve ainsi au cœur de nos cités des modèles de proximité, demandant une surface d’exploitation réduite, dont le réel avantage est d’être ouverts sur de larges amplitudes horaires, tous les jours de la semaine. Au fil des années, et cela a été favorisé par les lois Macron, ces points de vente accueillent la clientèle du lundi au dimanche matin et on peut s’y rendre jusqu’à 21h, 22h voire minuit pour certains. Les grandes enseignes de franchise occupent une large part de ce créneau, avec des enseignes comme Carrefour, qui déploie Carrefour Express, Carrefour City, Carrefour Contact, 8 à Huit ou encore Proxi. Côté Casino, ce sont les marques Spar et Vival qui sont les plus représentées, le nouveau modèle du Petit Casino étant promis à un bel avenir également.
L’ensemble de ces magasins sont accessibles à partir de 5 000 € d’apport grâce au système de la location-gérance et ce n’est qu’une fois que la rentabilité sera avérée que le franchisé peut consentir à un investissement supplémentaire, qui le rendra propriétaire à 100% de son unité.

Ouvrir un petit magasin de commerce alimentaire

Aux côtés de ces enseignes, on peut également se pencher sur les commerces alimentaires, qui continuent de s’aligner le long de nos artères commerçantes, proposant des plats divers et variés à une clientèle de passage ou souhaitant s’attabler.
Les boulangeries et les terminaux de cuisson sont particulièrement dynamiques sur ce segment, avec des belles enseignes comme Brioche Dorée et ses plus de 600 unités ou bien La Mie Câline, juste derrière avec 215 points de vente.
Sur le haut de gamme, les amateurs de spécialités du Sud-Ouest se tourneront vers Comtesse du Barry tandis que les amoureux du thé trouveront leur bonheur au Palais des Thés, ces deux marques souhaitant rendre contemporaines les saveurs d’antan.
Le chocolat fait partie des incontournables, comptant de grands marques comme De Neuville et des réseaux plus jeunes promis à un bel avenir, à l’instar de l’Atelier du Chocolat, ou Yves Thuriès.

Les petits magasins spécialistes des animaux

On le sait, les Français figurent en tête des populations comptant le plus d’animaux domestiques, avec plus de 40 millions de chiens, chats et autres canaris répertoriés dans nos foyers. Pour nourrir tout ce beau monde, des franchises se sont lancées sur ce marché comme Tom&Co, qui arrive en France après 30 ans de succès en Belgique. Pour rester dans le même créneau, vous pouvez aussi opter pour Canibest et sa méthode exclusive d’éducation canine. L’apport demandé est de 13 000 € et la seule condition pour entrer dans le réseau est d’éprouver une réelle passion pour nos amies les bêtes, en plus d’avoir la fibre entrepreneuriale.

Ouvrir un petit magasin dans les métiers de la santé

On le sait, la pyramide des âges des pays développés voit au fil de années un accroissement des personnes âgées. De nombreux secteurs d’activité en profitent, qu’il s’agisse des services à la personne ou des spécialistes du maintien à domicile. Sur ce créneau, nous avons choisi de vous distinguer deux réseaux qui se déploient en franchise : Bastide et Distri Club Médical . Ces enseignes se déploient depuis plus de 40 ans en France, et elles cherchent toutes deux des entrepreneurs ayant le sens du contact humain, pour exploiter des magasins en dur ou bien pour commercialiser des appareillages et des services associés, et ce dans l’ensemble des régions françaises.

Automobile : intermédiation de vente, réparation et lavage

Les métiers de l’automobile ne cessent de se diversifier et de se spécialiser et ce sera encore le cas demain avec l’arrivée de la voiture autonome et l’électronique censée prendre la place des conducteurs à terme. Dès aujourd’hui, les candidats à la franchise passionnés de cylindrées peuvent ouvrir un commerce de vente de voiture sous forme « d’agence automobilière ». Ewigo et TransakAuto, font partie des marques parmi les plus connues à se développer en France sur ce secteur. Le métier consiste à jouer les intermédiaires entre l’acheteur et le vendeur, ce qui permet de proposer une garantie, des offres de financement ou bien la prise en charge de tout l’aspect administratif (cartes grises, certificats de non gage, etc…). Le potentiel de développement de ces commerces est de l’ordre de plusieurs centaines de points de vente dans l’Hexagone, car le métier est naissant.

Les magasins de dépôt-vente et l’achat-cash

Dernier secteur que nous souhaitons passer en revue, celui de l’occasion. Alors que les valeurs de l’écologie ont le vent en poupe, les Européens ont bien saisi tout l’intérêt de se tourner vers le marché de la seconde main pour faire de bonnes affaires tout en épargnant les ressources de la planète. On trouve dans nos centres-villes mais aussi en périphérie de nombreux magasins indépendants, ainsi que des marques de franchise, ces dernières présentant l’avantage de profiter d’un site Internet où les articles mis en vente peuvent facilement trouver des clients intéressés. Parmi les grands réseaux historiques, citons le pionnier venu d’Australie Cash Converters, Easy Cash et ses 120 implantations, Cash Express et on offre multi-format, sans oublier Troc.com, première enseigne de dépôt-vente en Europe. L’occasion attire également des franchises spécialisées, à l’instar de Gamecash (jeux video d’occasion) ou bien encore Godot & Fils (commerce de l’or, de l’argent et de la numismatique).

Ouvrir un petit magasin rentable : bien attendre les deux ans

Comme vous pouvez le constater, si vous souhaitez entreprendre en réseau et créer votre entreprise sur un créneau associant rentabilité et petit commerce, vous n’aurez que l’embarras du choix. Soyez tout de même averti que comme pour tout société, le seuil de rentabilité s’apprécie réellement au bout de deux ans. Le mieux est de rendre visite à des franchisés déjà en place de l’enseigne que vous souhaitez rejoindre, afin d’apprécier leur retour d’expérience et ainsi faire le bon choix !

Vous souhaitez en savoir plus ?
Vous pouvez également visiter notre page thématique franchise pas cher ou faible apport

Avez-vous apprécié cet article ?
En votant vous nous aidez à améliorer la qualité du contenu du site.

1 personne a donné son avis sur cet article (note moyenne: 5/5)